Top News

L’Allemagne ajoute la France, le Danemark, la Norvège, le Liban et l’Andorre à sa liste à haut risque et supprime 6 autres pays

L’Allemagne a ajouté trois autres pays de l’espace Schengen, un petit pays européen et un pays tiers à la liste des zones à haut risque, dans une décision annoncée vendredi.

Selon l’Institut Robert Koch, l’agence allemande de prévention et de contrôle des maladies, à partir du dimanche 19 décembre, Andorre, le Danemark (y compris les îles Féroé et le Groenland), la France (y compris la province extérieure de la Réunion), le Liban et la Norvège, faire partie de la liste à haut risque.

La décision signifie que les voyageurs non vaccinés et non exemptés de ces pays sont désormais soumis à des restrictions d’entrée plus strictes, y compris des résultats négatifs pour les tests COVID-19, le ramassage avant le départ et la quarantaine à l’arrivée.

>> Qui peut voyager en Allemagne au milieu de COVID-19 et quelles sont les règles

Cette mesure a été prise après que le nombre de cas a augmenté dans tous ces pays, y compris le nombre de cas Omicron. Les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) montrent que la Norvège à elle seule a signalé 1 792 cas d’omicron, le Danemark 383 et la France 170, sur 3 158 cas d’omicron signalés dans les pays de l’UE et de l’EEE.

« La liste ci-dessous pour la classification des zones à risques est effective à compter du dimanche 19 décembre 2021 à 00h00. La classification des zones à risques peut être modifiée dans un court laps de temps. Veuillez vérifier immédiatement avant le départ si les pays dans lesquels vous avez séjourné au cours des dix derniers jours avant d’entrer en Allemagne sont classés comme zones à risque. » conseille RKI.

READ  Bleus de Paris : la France en a marre de ses dirigeants pauvres - et parfois -

Dans le même temps, le RKI a retiré les pays suivants de sa liste à haut risque lorsque les taux de cas de COVID-19 baissent sur le même territoire :

  • Albanie
  • Bulgarie
  • Estonie
  • Lettonie
  • Macédoine du Nord
  • République de Moldavie

Il sera désormais plus facile pour les voyageurs non vaccinés et non exemptés de ces pays d’entrer en Allemagne, car ils n’auront plus à passer un double test pour éviter la quarantaine.

La liste des régions variables du virus reste inchangée, le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud en faisant toujours partie.

« Avant votre départ (pays de départ), soyez prêt à ce que le transporteur (par exemple, la compagnie aérienne) vous demande un test PCR en cours avant le voyage si vous avez été dans une zone à virus au cours des 10 derniers jours avant l’entrée.RKI rappelle aux voyageurs.

Il indique également qu’à l’arrivée de la région du variant viral, des tests PCR seront organisés par les autorités sanitaires à l’aéroport ou sur le site d’isolement/de quarantaine. La période de quarantaine de 14 jours est également obligatoire et ne peut être raccourcie.

La semaine dernière, l’indice RKI a été retiré de la liste à haut risque de l’Arménie, de l’Iran, de la Mongolie, des Philippines et de la Roumanie, sans rien d’autre ajouté. La semaine précédente, la Suisse, la Pologne, le Liechtenstein, la Jordanie et Maurice avaient été ajoutés à la liste des pays à haut risque de l’Allemagne, alors qu’aucun autre pays n’avait été retiré.

READ  la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, défend un assouplissement du couvre-feu pour les spectacles

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer