sport

La stratégie de transferts de Monaco pose-t-elle problème sur le long terme ?

Vous l’avez sans doute remarqué : les Monégasques font les gros titres à chaque nouveau mercato. Il faut dire que depuis des années déjà, la stratégie de transferts de l’AS Monaco fait débat. En quoi consiste-t-elle, comment a-t-elle évolué, et quels enseignements peut-on en tirer ?

Une stratégie de transferts mouvante pour l’AS Monaco

 

Année après année, l’ASM se révèle être l’un des clubs les plus actifs sur le marché des transferts. Au point que le club s’est récemment retrouvé avec pas moins de 76 joueurs sous contrat, et a dû mener une opération dégraissage complexe en 2020 ! Mais pourquoi le club a-t-il longtemps acheté des joueurs à tour de bras jusqu’à avoir un effectif démesuré ?

A une époque, Monaco n’hésitait pas à dépenser sans compter pour s’offrir des joueurs de premier plan. On se souvient notamment du coup d’éclat de 2013. Les Monégasques étaient alors devenus l’un des plus gros acteurs du marché des transferts au monde en dépensant 150 millions d’euros. Dès l’été 2014, toutefois, ils affichaient une volonté claire de changer de projet. Désormais, ils miseraient plutôt sur les jeunes pousses prometteuses, qu’ils revendraient dès lors qu’une offre intéressante se présenteraient. Une stratégie qui a porté ses fruits à Porto, par exemple, mais a coûté quelques plumes à Monaco. L’année 2017 a été un coup dur à ce titre, puisque le club a laissé filer Mendy, Silva, Bakayoko et Germain, ainsi que Mbappé. L’année suivante, nombreux sont ceux qui pointaient du doigt l’impact direct (et négatif) de la stratégie de transferts sur le terrain.

READ  Elections françaises : le groupe de Macron perd la majorité parlementaire | Nouvelles sur les élections

Quelle a été la stratégie de transferts de Monaco ces toutes dernières années ?

 

Accusés de faire primer l’intérêt financier sur les enjeux sportifs, les Monégasques ont un temps donné l’impression de perdre la main sur leur effectif. La barre a toutefois été redressée en 2020, suite au dégraissage bienvenu qui a permis au club de mieux piloter ses nouvelles acquisitions. En parallèle, l’AS Monaco a su conserver ses joueurs clés, mais aussi optimiser sa stratégie de formation.

L’année 2020 semble donc avoir été une année charnière pour l’ASM. Elle lui a en tout cas permis de mieux articuler ses stratégies à court, moyen et long terme. Après des saisons catastrophiques, cette réorientation s’imposait ! Elle semble avoir plutôt porté ses fruits puisque le club a retrouvé le podium de la Ligue 1 pour la saison 2020-2021. Qu’en sera-t-il à plus long terme ?

Les perspectives pour l’AS Monaco

 

Après avoir terminé la saison précédente à la 3e place du championnat, Monaco figure actuellement à la 6e place de l’édition 2022. Le club parviendra-t-il à se hisser à nouveau sur le podium à la fin de la saison ? Les pronostics de Ligue 1 pourront vous éclairer sur la question.

Une chose est sûre, en tout cas : l’ASM semble s’être stabilisée. Elle peut aujourd’hui compter sur des talents confirmés comme Wissam Ben Yedder et Kevin Volland, enfin guéri de sa blessure. Cela ne l’empêche toutefois nullement de continuer aussi à voir à long terme et de miser sur la jeunesse. En témoignent les quatre contrats professionnels que le club a récemment fait signer à des jeunes formés en son sein, dont le gardien Alain Zadi.

READ  Mbappe se sent "déterminé" à participer aux JO de Paris 2024

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer