Tech

La société française Atos, qui possède une activité informatique en Bulgarie, a restructuré 2,8 milliards d'euros de sa dette

La société technologique française Atos a conclu un accord avec un groupe de banques et d’obligataires pour restructurer sa dette.

L'entreprise technologique française Atos, qui emploie une équipe de centaines d'informaticiens bulgares, a restructuré sa dette. La société a annoncé que le plan de restructuration prévoit un apport de 233 millions d'euros par le biais d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, a rapporté Reuters.

Environ 2,8 milliards d'euros de la dette du géant informatique seront convertis en capitaux propres, ce qui portera la dette totale transférée à 2,9 milliards d'euros. Cela réduira la dette nette d'Atos d'environ 3,1 milliards d'euros.

« L'accord constitue une étape importante vers la conclusion d'un accord de restructuration final d'ici la fin juillet.« , a rapporté l'entreprise.

Deuxième tentative : Airbus négocie le rachat d'une partie d'une société informatique française qui a également des activités dans notre pays

La société française Atos négocie également la vente de ses autres actifs

La semaine dernière, Atos a annoncé qu'un consortium dirigé par Onepoint, de l'investisseur David Laiani, s'était retiré des discussions sur la restructuration.

L'entreprise a été menacée de nationalisation

Nous vous rappelons qu'à l'automne de l'année dernière, l'entreprise technologique Atos, qui employait 1 700 personnes bulgares en octobre 2023, a été menacée de nationalisation. En 2022, Atos a élargi sa présence en ouvrant son centre mondial de cybersécurité.

Mais déjà avant cela, plus de 1 500 personnes travaillaient dans ses entreprises en Bulgarie. Ils ont déjà été renommés EOOD « Eviden Bulgaria » et « Eviden Global Delivery Center ».

Le géant français de la technologie, qui a produit et livré le nouveau supercalculateur bulgare Discovere, est présent dans notre pays à travers deux de ses sociétés, à travers lesquelles il fournit des solutions et des services informatiques à des entreprises clientes dans plus de 40 pays.

L'entreprise française Atos, qui emploie 1.700 Bulgares, est menacée de nationalisation

L'entreprise française Atos, qui emploie 1.700 Bulgares, est menacée de nationalisation

READ  20 étudiants se rendent à Paris en janvier 2023 alors que NUS Overseas s'étend en France

La situation financière de l'entreprise n'est pas bonne du tout

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer