Top News

La Russie, la France et l’Allemagne pourraient se rencontrer en Ukraine

La Russie, la France et l’Allemagne ont déclaré lundi que leurs ministres des Affaires étrangères pourraient se rencontrer prochainement pour discuter du conflit dans l’est de l’Ukraine.

Moscou a déclaré que le président Vladimir Poutine, son homologue français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel avaient demandé aux ministres de préparer une réunion lors d’un appel téléphonique conjoint lundi.

Selon le Kremlin, il se déroulera dans le cadre des “Quatre Normandie” – qui réunissent habituellement des responsables de Moscou et de Kiev, avec la médiation de Paris et de Berlin.

Le Kremlin n’a pas précisé dans sa déclaration si l’Ukraine participerait à la réunion.

Mais la présidence française a déclaré que l’Ukraine devrait être impliquée.

La présidence a également déclaré dans un communiqué que Macron et Merkel avaient eu un appel téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky avant de parler à Poutine.

Le porte-parole de Merkel, Steffen Seibert, a confirmé les plans de la réunion, pour laquelle aucune date n’a encore été fixée.

Le Kremlin a déclaré que les dirigeants avaient demandé à leurs ministres des Affaires étrangères d'”intensifier leurs contacts et leur travail” après une situation “difficile” dans l’est de l’Ukraine.

Les déclarations russe et allemande indiquent que les deux dirigeants ont également convenu d’envisager l’organisation d’un sommet.

Lors de l’appel téléphonique, Poutine a accusé les autorités de Kiev de “se soustraire obstinément” à la mise en œuvre des accords conclus lors des pourparlers de paix.

La France et l’Allemagne sont des médiateurs dans le conflit entre Kiev et les séparatistes pro-Moscou depuis 2015 dans le format dit normand et supervisent un cessez-le-feu fragile.

READ  Une marque de montres de luxe investit le web avec raffinement

Angela Merkel s’est rendue à Moscou et à Kiev en août.

Par la suite, elle a espéré que les pourparlers de paix sur le conflit entre Kiev et les séparatistes pro-russes se poursuivraient après son départ du pouvoir.

L’armée ukrainienne est enfermée dans un conflit passionné avec des combattants dissidents dans les régions de Donetsk et de Lougansk, qui a éclaté après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

Le conflit a coûté la vie à plus de 13 000 personnes.

L’Ukraine et ses alliés occidentaux accusent la Russie d’envoyer des troupes et des armes pour soutenir les séparatistes, une accusation démentie par Moscou.

Lundi, l’Union européenne a imposé des sanctions à huit autres responsables accusés d’avoir ciblé des opposants à la saisie de la Crimée par la Russie, avant une visite de hauts responsables de l’UE à Kiev.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer