Economy

La Pologne vote aux élections « les plus importantes » depuis le communisme

Varsovie (AFP) – Les Polonais ont voté dimanche lors d’élections législatives qui détermineront les futures relations du pays avec l’Union européenne et l’Ukraine voisine, alors que les populistes au pouvoir briguent un troisième mandat consécutif au pouvoir.

Publié le: une moyenne:

4 minutes

Les sondages d’opinion indiquent que le Parti nationaliste Droit et Justice obtiendra le plus grand nombre de voix, mais il pourrait avoir des difficultés à constituer une coalition au pouvoir, ce qui donne une opportunité à l’opposition dirigée par l’ancien président de l’Union européenne Donald Tusk.

Les bureaux de vote de l’Union européenne et des États membres de l’OTAN ont ouvert leurs portes à 05h00 GMT et fermeront à 19h00 GMT. Les sondages d’opinion sont attendus immédiatement après et les résultats définitifs sont attendus lundi.

Environ 29 millions de personnes ont le droit de voter, dont un demi-million inscrit à l’étranger dans l’importante diaspora.

Une victoire du PiS pourrait exacerber les tensions avec l’UE et l’Ukraine, et contrarier les militants préoccupés par l’avenir des libertés des médias et des droits des femmes et des migrants.

« Il est temps de changer », a déclaré à l’AFP Ewa Bankowska, 43 ans, qui travaille dans le secteur financier, alors qu’elle votait dans la ville de Halino, à l’extérieur de la capitale Varsovie.

« Je m’inquiète pour l’économie. J’aimerais que nous nous développions et que le gouvernement cesse de dépenser l’argent qu’il n’a pas », a-t-elle déclaré.

L’opposition dirigée par l’ancien président de l’UE Donald Tusk pourrait avoir une chance si le PiS ne parvient pas à former une coalition © Wojtek Radvanski/AFP

Mais Dorota Zbig, une infirmière de 57 ans, a déclaré que les dernières années du gouvernement PiS « ont été très bonnes pour moi et ma famille, et j’espère que tout le monde, y compris les jeunes, votera de manière raisonnable ».

READ  France 24 couvre les mensonges de Johnson

Lors du dernier grand rassemblement du PiS vendredi, le chef du parti Jaroslaw Kaczynski a déclaré qu’il souhaitait que la Pologne reste dans l’UE, mais qu’elle soit un bloc d' »États souverains ».

Tusk a déclaré à ses partisans de son parti, la Coalition civique, que le gouvernement « conduisait le pays sur la mauvaise voie ».

« C’est le jour le plus important de l’histoire de notre démocratie depuis 1989 », a déclaré Tusk.

Les espoirs de l’opposition contrariés

Le parti Droit et Justice s’est engagé à poursuivre les réformes controversées du système judiciaire, qui, selon lui, visent à éradiquer la corruption, mais que l’Union européenne considère comme sapant la démocratie.

Le différend a conduit à bloquer le financement de l’Union européenne par des milliards d’euros.

Le partenaire le plus probable pour une coalition du PiS serait le Parti de la Confédération, un parti d’extrême droite qui a appelé à la fin de l’aide polonaise à l’Ukraine et qui a fait campagne sur un programme fortement anti-immigration.

Des élections ont lieu pour élire la Chambre des représentants et le Sénat au Parlement
Des élections ont lieu pour élire la Chambre des représentants et le Sénat au Parlement © Wojtek Radvanski/AFP

Mais le syndicat a publiquement exclu une telle alliance, et certains analystes estiment qu’il est peu probable qu’elle se réalise en raison des tensions croissantes entre les deux partis.

Les libéraux espèrent que même si la coalition civile de Tusk arrive en deuxième position, elle obtiendra suffisamment de voix pour former un gouvernement avec deux alliés potentiels plus petits.

Des élections ont lieu pour élire les chambres basse et haute du Parlement, et le parti Droit et Justice a organisé le même jour un référendum qui comprend des questions clés sur les immigrés et l’économie, un référendum que l’opposition a appelé au boycott.

READ  Les Malaisiens votent dans six élections d'État qui sont considérées comme un référendum sur Anwar

Les partisans du PiS estiment qu’une victoire dimanche permettra au parti de concrétiser sa vision d’une Pologne forte et souveraine, fondée sur les valeurs catholiques traditionnelles.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a déclaré que le pays devait être protégé contre les immigrants illégaux
Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a déclaré que le pays devait être protégé contre les immigrants illégaux © Jaap Arens/AFP

La campagne a été marquée par des attaques personnelles contre Tusk de la part du parti au pouvoir, qui l’a accusé de travailler pour l’Allemagne, la Russie et l’Union européenne.

Le Parti Droit et Justice a également intensifié sa rhétorique anti-immigration, le Premier ministre Mateusz Morawiecki affirmant que le pays devait être protégé contre les immigrants illégaux « qui ne respectent pas notre culture ».

« Le mal sera fait. »

L’Ukraine et ses soutiens occidentaux surveillent également avec méfiance si la Pologne suit les traces de la Slovaquie, qui a élu le mois dernier un gouvernement qui a promis d’adopter une vision plus sceptique quant à l’envoi d’aide à l’Ukraine.

La Pologne a été l’un des plus éminents soutiens de l’Ukraine au sein de l’Union européenne et de l’OTAN et a accueilli un million de réfugiés ukrainiens, mais la lassitude de nombreux Polonais s’accroît.

Le gouvernement était également en désaccord avec l’Ukraine au sujet d’une interdiction d’importation de céréales visant à protéger les agriculteurs polonais.

La Pologne a été un soutien majeur de l’Ukraine, mais on constate une lassitude croissante chez de nombreux Polonais.
La Pologne a été un soutien majeur de l’Ukraine, mais on constate une lassitude croissante chez de nombreux Polonais. © Wojtek Radvanski/AFP

Marcin Zaborowski, expert du groupe de réflexion GlobeSec, a déclaré que le parti au pouvoir avait adopté une position plus froide à l’égard de l’Ukraine dans le but de remporter des votes nationalistes.

READ  Un successeur à la tête de la Banque du Liban n'a pas été nommé : le vice-Premier ministre

Il a ajouté : « Après les élections, il sera peut-être trop tard pour revenir sur cette affaire, car le mal sera fait ».

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer