sport

La maison est l’endroit où l’Open de France est blessé

Last Man Standing : Yannick Noah pleure de joie et saute le filet après avoir remporté l’Open de France 1983

Cela fait 40 ans qu’un Français n’a pas remporté le titre du simple masculin à Roland Garros, et l’exploit de Yannick Noah en 1983 ne sera probablement pas égalé cette année lorsque le deuxième tournoi majeur de la saison débutera dimanche.

Cependant, les Français ne sont pas les seuls à découvrir que c’est à domicile que se situent les méfaits, car les sécheresses pour les joueurs masculins sont une caractéristique régulière des trois autres ligues.

– Open d’Australie : 47 ans –

À l’Open d’Australie, Mark Edmundson s’est imposé comme le dernier joueur à domicile à remporter le titre masculin – en 1976.

Edmondson, classé numéro 212 mondial, a stupéfié son compatriote John Newcombe, le septuple champion du chelem, en quatre sets alors que le tournoi se jouait encore sur gazon. Il l’a appelé la « bataille des moustaches ».

L’histoire d’Edmondson a enchanté les fans – pour gagner assez d’argent pour des voyages de tennis, il a travaillé comme concierge et s’est rendu sur le site du tournoi à Koyeong en tram.

« Vous ne pouvez pas dire que cela n’arrivera plus jamais », a-t-il déclaré en 2016, à l’occasion du 40e anniversaire de sa victoire, « mais je pense que ce serait presque impossible ».

Toujours un vainqueur de rang inférieur, Edmondson a de nouveau atteint les demi-finales en Australie en 1981 et Wimbledon un an plus tard. Pour faire bonne mesure, il a également remporté cinq titres en double masculin du Grand Chelem.

READ  Preview: Islande femmes vs France femmes - pronostics, nouvelles de l'équipe, compositions

Depuis la finale de 1976, c’est une histoire de presque ratés par les hommes australiens dans leurs slam dunks à domicile. John Marks (1978), Kim Warwick (1980), Pat Cash (1987 et 1988) et Lleyton Hewitt (2005) ont été finalistes.

Chez les femmes, l’Australienne Yvonne Goolagong a remporté le titre en 1976 avec quatre autres saisons de championnat, dont la dernière était Ashleigh Barty en 2022. Cela a mis fin à une attente de 44 ans.

– Open de France : 40 ans –

Yannick Noah reste le dernier joueur français à remporter un titre de Roland Garros à domicile, grâce à une victoire en deux sets contre le champion en titre Mats Wilander lors de la finale de 1983.

En fait, il est le dernier joueur français à avoir remporté le titre masculin dans l’une des quatre majeures.

Il a été aidé à célébrer à la cour de Paris par son père, Zachary, un ancien footballeur camerounais.

« Pour lui, c’était très difficile. Chaque fois qu’il venait ici, il revenait au Cameroun avec plus de cheveux blancs », a déclaré Noah, 23 ans, qui a passé ses premières années dans le pays africain avant de retourner en Europe pour continuer. Son rêve est le tennis.

Le record de Noah dans les quatre autres tournois était médiocre – deux demi-finales en Australie, trois quarts de finale à l’US Open et le troisième tour à Wimbledon.

Henri Leconte a été, en 1988, le dernier joueur français finaliste de Roland Garros, tandis que Gaël Monfils (2008) et Jo-Wilfried Tsonga (2013 et 2015) ont atteint les demi-finales.

READ  La star des Wallabies Courtley Bell signe avec Waratahs, Super Rugby Pacific, Dave Rennie, Coupe du Monde France 2023

Marie Pierce, en 2000, reste la seule Française de l’ère Open à remporter le tournoi chez elle.

– US Open : 20 ans –

Andy Roddick est le plus récent champion de l’US Open, sorti vainqueur en 2003 avec une victoire en deux sets contre Juan Carlos Ferrero.

Un an plus tard, Roger Federer remporte le premier de ses cinq titres consécutifs à New York.

Andre Agassi (2005) et Roddick (2006) ont succombé au grand Suisse et l’Américain n’a plus atteint la finale à Flushing Meadows depuis.

Roddick a également eu le malheur de perdre trois finales à Wimbledon – toutes face à Federer.

Depuis la victoire de Roddick à New York, Serena Williams a remporté quatre fois le titre féminin puis Sloane Stephens en 2017.

– Wimbledon : 7 ans –

Vous attendez 77 ans qu’un Britannique gagne Wimbledon, puis décrochez deux championnats en l’espace de trois ans.

Andy Murray a décidé de sauver la fierté nationale en 2013 en battant son rival de longue date Novak Djokovic en finale. Pour faire bonne mesure, il en a revendiqué un autre en 2016.

Jusqu’à la victoire historique de Murray, la troisième et dernière victoire de Fred Perry au All England Club en 1936 marquait la dernière victoire d’un Britannique à Wimbledon.

Perry a également remporté trois US Open et un chacun en France et en Australie avant que sa carrière ne se termine dans les majors lorsqu’il a décidé de devenir professionnel.

Murray a également été finaliste de Roger Federer à Wimbledon en 2012 – le premier champion britannique à atteindre la finale depuis Bunny Austin en 1938.

READ  Un touriste français arrêté en Iran pour des raisons de sécurité

Chez les femmes, Virginia Wade a été la dernière championne à domicile en 1977.

dj/mw

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer