Top News

La justice française annule la décision de Grenoble autorisant le burkini | France

La Haute Cour administrative française a décidé mardi que les maillots de bain intégraux, y compris le burkini, ne devaient pas être portés dans les piscines publiques de la ville de Grenoble, et a confirmé une ordonnance antérieure rendue par une juridiction inférieure.

« Les nouvelles règles de procédure des piscines municipales de Grenoble (…) portent atteinte à la bonne conduite du service public, et portent atteinte à l’égalité de traitement des usagers, de sorte que l’impartialité du service public est compromise », a déclaré Aitat.

Couvrir le corps – ne laissant que le visage, les mains et les pieds – est souvent porté par les femmes musulmanes qui souhaitent conserver leur pudeur selon leurs croyances.

Le conseil municipal de Grenoble a voté l’autorisation d’utiliser le burkini le 16 mai, déclenchant une tempête de protestations de la part des politiciens conservateurs et d’extrême droite.

Abonnez-vous à la première édition, notre newsletter quotidienne gratuite – tous les matins en semaine à 7h GMT

Le gouvernement a contesté la décision de la ville et un tribunal administratif inférieur a suspendu la mesure. Grenoble a répondu par son combat judiciaire devant le Conseil d’État.

Après la décision du Conseil d’Etat, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré que la loi grenobloise était « enfin abrogée ». C’était « une victoire pour notre loi ‘séparatiste’, pour la laïcité et surtout pour la république », a déclaré Darmanin.

READ  Affaire Grégory: nouvelles auditions, expertise incriminante ... l'enquête est relancée

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer