sportTop News

La Jupiler Pro League mérite une plus grosse exposition en France

Cette année, la Jupiler Pro League sera, assurément, l’un des championnats à suivre. En effet, si la première division belge est encore méconnue en France, ou du moins pas très populaire, les premières journées ont été spectaculaires et les équipes regorgent toujours de jeunes talents prêts à éclore dans les cinq grands championnats.

 Contrairement à la Liga, la Serie A, la Bundesliga ou la Ligue 1, le championnat de Belgique est très serré. En effet, alors que seule la Premier League change de champion assez régulièrement, les quatre autres grands championnats connaissent des longues périodes de domination. En France, même si Lille a remporté la dernière Ligue 1, le PSG reste ultra-dominant dans l’Hexagone. En Italie, la Juve a remporté 9 scudetto consécutifs avant de perdre, la saison passée, face à l’Inter Milan. Mais la plus grosse domination est clairement en Allemagne. En 2021, les Bavarois ont remporté leur neuvième titre consécutif de champion et sont en course pour soulever le 10ème trophée d’affilée. Clairement, la concurrence n’est pas présente de l’autre côté du Rhin, la faute à l’effectif pléthorique des Munichois. Il n’y a qu’en Espagne où il y a un peu de suspens puisque la Liga est partagée par trois gros clubs : le Real Madrid, le FC Barcelone, et l’Atlético Madrid.

En Belgique, tout est différent. Certes, le FC Bruges reste sur deux titres consécutifs mais cette saison pourrait être celle du changement. Si les Noir-et-Bleu sont, pour l’instant, deuxièmes du championnat, ils viennent de subir une énorme claque en déplacement à la Gantoise. En effet, ces derniers ont été giflés 6-1 par les Buffalos, qui ont menés 2-0 au bout d’un quart d’heure. Au final, les locaux ont inscrit trois buts dans chacune des mi-temps, signe d’un match plein face à des Brugeois en perte de repères et complètement à la rue. Si cette claque n’a pas de grosses incidences au classement, cela montre que l’étau se resserre entre le champion en titre et les autres formations. Cela se traduit au classement puisque Bruges est pour l’instant troisième, à égalité avec KAS Eupen (2ème) et à un point de l’Union Saint-Gilloise. Certes il n’y a eu que 6 matchs de championnat mais Genk pourrait aussi passer devant tout le monde (2 points de retard mais 5 matchs joués). Mais selon les paris de la Jupiler Pro League, Bruges est toujours le favori à sa propre succession !

READ  Championnat féminin des Six Nations 2021: l'Irlande reste inchangée pour le match de France

Clairement, les clubs belges travaillent très bien ces dernières années et permettent, chaque année, à des joueurs de percer au plus haut niveau. Par exemple, Genk a eu, dans ses rangs, l’une des révélations de l’Euro 2020 avec Joakhim Maelhe, parti en janvier dernier à l’Atalanta. Âgé de 24 ans, il a cartonné avec le Danemark au championnat d’Europe et a clairement franchi un cap en Belgique. Ces dernières années, d’autres joueurs ont commencé en Jupiler Pro League avant de tenter l’aventure à l’étranger : Kevin de Bruyne, Romelu Lukaku, Axel Witsel pour les internationaux belges, mais aussi Kalidou Koulibaly ou Krépin Diatta pour les étrangers. Bref, vous l’aurez compris, la D1 belge est un championnat qui mérite d’être découvert !

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer