Top News

La France suspend 3 000 agents de santé non vaccinés sans salaire La France

La France a suspendu 3 000 agents de santé sans salaire pour avoir refusé le vaccin Covid.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que le personnel avait été prévenu par écrit avant Délai imposé par le gouvernement Pour au moins une dose.

Ferrand a déclaré que “des dizaines” ont arrêté au lieu de se faire vacciner, mais avec environ 2,7 millions d’agents de santé en France, “la continuité des soins de santé est garantie”, a-t-il déclaré.

En juillet, le président Emmanuel Macron a déclaré aux travailleurs des hôpitaux, des maisons de retraite et de soins ainsi qu’aux pompiers qu’ils avaient jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner partiellement ou totalement.

L’autorité sanitaire française, Santé Publique, estime que moins de 12% du personnel hospitalier et environ 6% des médecins de la clinique privée n’ont pas été vaccinés.

Actuellement, un peu moins de 47 millions de Français de 12 ans ou plus sont vaccinés, soit 81,4 % de la population ; 86,1% ont reçu au moins un coup.

“Un grand nombre de ces suspensions seront temporaires”, a déclaré Ferran pour RTL Radio. “Ils concernaient principalement des employés des services de soutien, comme ceux qui travaillent dans la blanchisserie ou la préparation des aliments.” Il a déclaré que très peu de médecins et d’infirmières n’avaient pas été vaccinés. “Beaucoup d’entre eux ont décidé de se faire vacciner maintenant et l’obligation de le faire est devenue une réalité”, a-t-il déclaré.

Le personnel soignant d’hier à Lyon a montré une pancarte qui disait : “Accueilli hier, stigmatisé aujourd’hui, et licencié le 15/9”. Photo : Jeff Bashod/AFP/Getty Images

L’Organisation des Hôpitaux Publics de Paris, AP-HP, a déclaré que 340 de ses effectifs avaient été suspendus. Les chiffres étaient plus élevés dans le sud, où les hésitations sur les vaccinations sont plus fréquentes : 450 employés de l’hôpital de Nice ont été suspendus, 100 à Perpignan, 76 à Brest, et des dizaines dans d’autres grandes villes.

Le nombre de cas en France est passé en dessous de 100 pour 100 000 pour la première fois depuis la mi-juillet. Il y a maintenant environ 10 000 nouveaux cas positifs par jour, ce qui signifie que des restrictions sanitaires, y compris un permis sanitaire qui oblige les gens à se faire vacciner, à se remettre de Covid ou à avoir des tests Covid négatifs pour entrer dans les bars, restaurants, cinémas, musées et autres lieux publics, doivent rester.

“La situation s’est grandement améliorée grâce à la vaccination massive de la population française, grâce aux gestes de la barrière, à la vigilance des personnes… et au passage sanitaire”, a déclaré Véran. « L’épidémie n’est pas encore terminée mais nous la réduisons avec des cas en baisse de 30% en une semaine, donc nous allons dans la bonne direction et nous devons continuer.

“Neuf personnes éligibles sur 10 en France ont été vaccinées. Aujourd’hui, nous sommes l’un des pays les plus vaccinés au monde… plus nous vaccinons, meilleures sont nos chances de nous en sortir.”

Table

Le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, a déclaré plus tôt cette semaine qu’il envisageait de resserrer les règles et d’exiger que les agents de santé soient vaccinés pour garantir que le pays traverse la crise de Covid cet hiver.

“Je pense qu’il est très probable que le personnel de première ligne du NHS et ceux qui travaillent dans des milieux de soins sociaux plus larges seront vaccinés pour protéger ceux qui les entourent”, a déclaré Javid au Parlement.

Ferran a préconisé de rendre le vaccin obligatoire pour certains travailleurs français. “Ce n’est que le premier jour mais il n’y a pas eu de chaos, loin de là, et le nombre de personnes vaccinées dans les hôpitaux et les maisons de soins est bien plus élevé qu’il ne l’aurait été si la vaccination n’avait pas été obligatoire.”

Il a déclaré que la plupart des syndicats et des ordres du personnel médical avaient été consultés et avaient accepté de rendre la vaccination obligatoire pour les agents de santé.

Thierry Schiffano, président de la Fédération nationale de la mobilité sanitaire (Fédération nationale de la mobilité sanitaire), a déclaré que 13% des conducteurs d’ambulances et de véhicules sanitaires n’avaient pas été vaccinés et “ne voulaient pas l’être”.

“Nous risquons de réelles difficultés avec l’interruption des traitements pour les patients et la pénurie croissante d’ambulances”, a-t-il déclaré. “Nous devons trouver un moyen d’opérer dans des conditions réduites pendant une courte période.”

Parmi les pompiers, on estime que 80% ont été vaccinés, mais environ 100 ont déposé une deuxième plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme après le rejet de la première à la fin du mois dernier.

READ  Plonger parmi les ruines antiques où les Romains faisaient la fête

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer