entertainment

La France s’oppose à l’offre de reprise étrangère de la chaîne de supermarchés, de Retail News et d’ET Retail

Le gouvernement français à Paris se dit opposé au projet d’acquisition de 16,2 milliards d’euros (19,6 milliards de dollars) de la chaîne de supermarchés française Carrefour par le groupe canadien de supermarchés Couche-Tard. Jeudi, la ministre du Travail, Elizabeth Borne, a déclaré sur Europe 1 Radio qu’elle était « contre la prise de contrôle ». Cela fait suite à des déclarations similaires du ministre des Finances Bruno Le Maire qui a clairement indiqué que la « souveraineté alimentaire » du pays était en jeu.

« Je ne suis pas favorable à un tel accord », a déclaré mercredi Le Maire sur France 5 TV.

Carrefour est le premier distributeur d’Europe et le premier employeur privé de France, avec plus de 105 000 salariés dans le pays.

Le Maire a déclaré qu’en vertu des règles françaises de contrôle des investissements étrangers, l’approbation du gouvernement est requise dans certains secteurs stratégiques, y compris la vente au détail de produits alimentaires.

Mercredi, Carrefour a déclaré dans un communiqué que le Groupe Alimentation Couche-Tard l’avait approché avec une proposition de lien et que les pourparlers étaient à un stade précoce.

Couche-Tard a également confirmé avoir proposé un premier «rapprochement amical» à 20 euros par action mais a souligné qu ‘«il n’y a aucune certitude à ce stade que ces discussions aboutiront à une transaction ou une transaction.

READ  Omar Sy, papa poule de cinq enfants: photos de famille très rares

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer