Economy

La France se dirige vers une croissance anémique au premier semestre – INSEE

L’économie française devrait connaître une croissance faible au premier semestre de cette année, a annoncé mercredi l’agence nationale des statistiques, alors que l’inflation et les grèves pèsent sur l’activité des entreprises tandis que les pressions sur les prix de l’énergie s’atténuent. L’Institut national de la statistique et de l’information a déclaré dans ses prévisions économiques que la deuxième plus grande économie de la zone euro est en passe de croître de seulement 0,1 % au cours des trois premiers mois de l’année par rapport au trimestre précédent, et de croître de 0,2 % au cours des deuxième quartier.

L’Institut national des statistiques économiques a prédit en février que l’économie augmenterait de 0,2 % aux premier et deuxième trimestres après une croissance de 0,1 % au cours des trois derniers mois de l’année dernière. L’économiste en chef de l’INSEE, Julien Pouget, a déclaré que ses dernières projections signifient que l’économie devra croître d’environ 0,5 % au cours des deux derniers trimestres de 2023 pour atteindre la croissance annuelle de 1 % prévue par le gouvernement dans son budget 2023.

L’institut a déclaré que les grèves du premier trimestre en raison des plans du gouvernement visant à relever l’âge de la retraite de deux ans affecteraient l’activité dans les secteurs de l’énergie et des transports. Pendant ce temps, les dépenses de consommation se redresseront aux premier et deuxième trimestres, car la baisse des prix de l’énergie a soulagé les ménages, bien que cela soit compensé par la hausse des prix alimentaires, selon l’Institut national des statistiques.

Elle s’attend à ce que l’inflation globale passe de 6,0 % en janvier à 5,4 % en juin avec l’apaisement de la pression sur les prix de l’énergie. Cependant, l’inflation sous-jacente, qui exclut les matières premières volatiles telles que l’énergie et les prix des aliments frais, est passée de 5,6 % en janvier à 6,4 % en juin en raison de la hausse des prix des aliments transformés et des services.

READ  Medvedev dit qu'il n'est pas un favori pour Roland-Garros après avoir perdu son retour - sport

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et a été générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer