Top News

La France gèle 800 millions de dollars d’avoirs d’oligarques russes, selon un porte-parole du gouvernement français

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a été invité à s’adresser au Conseil européen lors du sommet de cette semaine, a déclaré mercredi le président du Conseil européen Charles Michel à Christian Amanpour de CNN.

Dans une interview exclusive avant la réunion de jeudi, Michel a confirmé que « nous lui avons proposé de faire un discours au sommet ».

Il a ajouté que le Conseil européen était la première assemblée à laquelle Zelensky s’adressait après le début de l’invasion russe le 24 février.

Lors d’une interview alors qu’il était assis à Bruxelles, Michel a déclaré à Amanpour : « Nous devons nous assurer que Poutine est vaincu. Cela doit être l’objectif commun. »
« C’est une question de sécurité, pour l’avenir de l’Europe et l’avenir du monde. »

Michel a déclaré avoir parlé plusieurs fois avec Zelensky et le président russe depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, dans l’espoir de les aider à parvenir à un « cessez-le-feu et à ouvrir une voie honnête vers les négociations ».

« C’est très difficile, car nous ne sommes pas sûrs de la sincérité du gouvernement russe », a-t-il ajouté. « Nous ne sommes pas naïfs – nous pensons qu’ils essaient d’attaquer les militaires afin de renforcer leurs positions dans les pourparlers de négociation. »

« Mais d’un autre côté, nous devons changer l’équilibre des forces afin de donner au président Zelensky une meilleure position dans ces pourparlers directs avec la Russie », a déclaré Michel.

La réunion du Conseil européen est prévue les 24 et 25 mars, l’Ukraine étant le principal sujet à l’ordre du jour. Le président américain Joe Biden doit être présent jeudi pour discuter de l’Ukraine et de la coopération transatlantique.

READ  Tour de France 2021 - les meilleures photos

Alors que Michel parlait des sanctions, Il a déclaré que l’UE « doit être intelligente » au sujet des sanctions contre la Russie.

« Nous avons décidé des sanctions sans précédent » contre la Russie, a-t-il dit, ajoutant : « Nous ciblons l’oligarchie, nous ciblons les secteurs économiques de la Russie ».

Cependant, le président du Conseil européen a reconnu que « nous n’avons pas exactement la même situation en Europe et aux Etats-Unis ». Le secteur du pétrole ou du gaz, par exemple. Nous sommes plus dépendants en Europe qu’aux États-Unis.

« C’est pourquoi nous devons être intelligents. L’objectif est de cibler la Russie, l’objectif est d’être douloureux contre la Russie. L’objectif n’est pas d’être douloureux pour nous-mêmes », a-t-il déclaré.

Insistant sur la dépendance de l’Europe vis-à-vis de la Russie pour ses approvisionnements énergétiques, Michel a reconnu que nous  » dépendons trop du gaz russe « . Cependant, a-t-il ajouté, il ne s’agissait pas d’une prise de conscience récente, soulignant que l’accord vert européen de 2020 était une solution à long terme à la dépendance excessive à l’égard de la Russie.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer