Top News

La France fait l’objet d’une surveillance accrue après le chaos des supporters anglais contre l’Argentine lors de la Coupe du monde de rugby

Les organisateurs de la Coupe du monde de rugby ont présenté leurs excuses aux supporters pris dans les scènes chaotiques à l’extérieur du Vélodrome avant le match de l’Angleterre contre l’Argentine samedi soir.

Des milliers de détenteurs de billets ont raté le début de l’ouverture de la poule D en raison du nombre limité de points d’entrée et de tourniquets, d’un personnel insuffisant et de contrôles de sécurité approfondis.

Le poids du nombre a provoqué des bousculades à l’extérieur du stade et, même si les organisateurs ont déclaré qu’il n’y avait eu aucun incident et que les 63 118 sièges ont finalement été occupés, de nombreux supporters s’inquiétaient pour leur sécurité face à la possibilité d’une escalade de la situation.

Le communiqué disait : « Les supporters sont le cœur battant du tournoi et nous souhaitons nous excuser auprès des supporters touchés par les difficultés d’accès d’hier. »

« Nous travaillons dur pour améliorer l’expérience de tous les visiteurs de Marseille pour la Coupe du Monde de Rugby 2023. »

Les organisateurs ont déclaré qu’il y aurait désormais davantage de bénévoles pour aider à l’entrée et qu’il y aurait davantage d’annonces dans les transports publics, y compris en anglais.

D’autres mesures sont également prises pour garantir que les scènes survenues avant la victoire 27-10 de l’Angleterre sur l’Argentine lors de son match d’ouverture du Groupe D, disputé dans la chaleur et l’humidité de Marseille, ne se reproduisent pas.

READ  Les parents envisagent de voyager du Royaume-Uni vers la France pour faire vacciner leurs enfants

Malgré le bon comportement du public et l’atmosphère respectueuse, de nombreux supporters craignaient les conséquences si la foule devenait plus intense.

Le supporter anglais Tim Chamberlain, qui assistait à la Coupe du monde pour la cinquième fois de son histoire, a déclaré : « Quand nous sommes sortis de la gare du stade, il y avait tellement de monde qu’il n’y avait que deux points d’entrée. »

Vous pouvez accéder au streaming illimité de films et d’émissions de télévision avec Amazon Prime Video

Inscrivez-vous maintenant pour un essai gratuit de 30 jours

abonnement

Logo Amazon Prime

Vous pouvez accéder au streaming illimité de films et d’émissions de télévision avec Amazon Prime Video

Inscrivez-vous maintenant pour un essai gratuit de 30 jours

abonnement

« J’avais l’impression qu’il n’y avait pas assez de tourniquets et pas assez de gens qui travaillaient. Nous sommes restés dans la mêlée pendant 45 minutes et il faisait très chaud.

« On a vu à notre arrivée que c’était sérieux et qu’il y avait du monde de temps en temps, ce qui était inquiétant, mais les gens étaient globalement respectueux. »

Le Stade Vélodrome devait accueillir aujourd’hui le match d’ouverture du Championnat d’Écosse de la Poule B contre l’Afrique du Sud, championne du monde, le match devant débuter à 16h45 GMT.

Les supporters postant sur les réseaux sociaux ont blâmé le système de tramway de la ville, qui était bondé quelques heures avant le coup d’envoi et ne pouvait pas gérer le nombre de supporters tentant d’atteindre le stade.

Ces problèmes d’organisation constitueront un embarras pour les autorités françaises alors qu’elles se préparent à accueillir les Jeux olympiques en juillet prochain à Paris.

READ  Sur la race, la France est désormais une américanisation

Les scènes ont également fait écho à la finale de la Ligue des champions 2022 à Paris, qui a été retardée de 36 minutes alors que des milliers de supporters de Liverpool étaient détenus à l’extérieur.

Les organisateurs, l’UEFA, ont d’abord blâmé les supporters avant de s’excuser après qu’un rapport indépendant sur l’affaire ait révélé que l’UEFA était la principale responsable du chaos.

Rapports supplémentaires de Reuters

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer