Economy

La France autorise les visiteurs à utiliser le vaccin AstraZeneca fabriqué en Inde

Paris (AFP) – La France autorisera les voyageurs internationaux ayant reçu le vaccin AstraZeneca de fabrication indienne à entrer dans le pays à partir de dimanche.

Dans le même temps, la France renforce les contrôles aux frontières pour contrôler la propagation de la variante delta et protéger les hôpitaux, selon un communiqué publié samedi par le Premier ministre.

La décision d’accepter les visiteurs qui avaient été vaccinés avec le vaccin AstraZeneca fabriqué par l’Indian Serum Institute est intervenue après un tollé mondial sur le fait que la certification COVID-19 de l’UE ne reconnaît que les vaccins AstraZeneca fabriqués en Europe.

Plusieurs pays de l’UE acceptent déjà la version indienne, qui est notamment utilisée au Royaume-Uni et en Afrique. Les diverses règles de chaque pays ont encore compliqué la saison des voyages de cet été. La France ne reconnaît toujours pas les vaccinations par les vaccins chinois ou russes, seulement ceux autorisés par le régulateur des médicaments de l’Union européenne : ceux fabriqués par Pfizer/BioNTech, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca.

À partir de dimanche, la France commencera également à exiger que toute personne non vaccinée de Grande-Bretagne, d’Espagne, du Portugal, des Pays-Bas, de Grèce ou de Chypre soumette un test négatif datant de moins de 24 heures pour traverser la frontière française.

La Tunisie, l’Indonésie, Cuba et le Mozambique ont désormais été ajoutés à la “liste rouge” de la France des pays à haut risque pour le virus, selon un communiqué publié samedi. Cependant, la France acceptera désormais les voyageurs de l’un des pays de la Liste rouge s’ils sont complètement vaccinés.

READ  La Nouvelle-Calédonie élit le candidat indépendantiste Luis Mapu à la présidence

La France a également raccourci le délai dans lequel une personne est considérée comme totalement immunisée après la deuxième dose, à une semaine au lieu de deux.

Les infections augmentant à nouveau, le président français Emmanuel Macron a ordonné cette semaine à tous les agents de santé de se faire vacciner Le 15 septembre, il a été annoncé que des laissez-passer spéciaux COVID-19 seraient requis dans tous les restaurants, bars, hôpitaux, centres commerciaux, trains et avions. Pour obtenir un permis, les personnes doivent être entièrement vaccinées, avoir récemment récupéré du virus ou avoir subi un nouveau test de dépistage du virus négatif.

Ces mesures ont incité un nombre record de personnes à s’inscrire pour se faire vacciner – mais elles ont également suscité la colère de certains groupes, des manifestations étant prévues samedi dans diverses villes françaises contre eux.

___

Suivez la couverture épidémiologique de l’AP sur :

https://apnews.com/hub/coronavirus-pandemic

https://apnews.com/hub/coronavirus-vaccine

https://apnews.com/UnderstandingtheOutbreak

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer