Economy

Ghosn témoigne devant les enquêteurs français dans l’enquête Renault

Beyrouth:

Un procureur et un juge ont déclaré que les Français avaient interrogé Ghosn avant qu’il ne quitte Beyrouth plus tard dans la journée. Les deux ont parlé sous couvert d’anonymat car ils ne sont pas autorisés à parler aux médias. Des responsables ont déclaré que les enquêteurs libanais étaient assis pendant que Ghosn était interrogé. Il n’y a eu aucun commentaire immédiat de la part des responsables français. Renault fait l’objet d’une enquête remontant à 2017 pour fraude aux tests d’émissions, une accusation démentie par l’entreprise. L’enquête fait suite à des enquêtes antérieures menées par les autorités antifraude françaises qui ont révélé des émissions anormalement élevées de certaines voitures diesel Renault. Ghosn a travaillé chez Renault de 1996 jusqu’à son alliance avec Nissan en 1999.

Une autre équipe d’enquêteurs français devrait arriver au Liban la semaine prochaine pour interroger Ghosn sur des soupçons d’irrégularités financières. Ghosn, qui a fui le Japon pour le Liban début 2020, a déclaré à l’Associated Press qu’il n’avait rien fait de mal et espérait éventuellement mettre fin à leurs enquêtes.

Interroger le suspect à l’étranger est une démarche inhabituelle pour les juges français. Ghosn devrait être interrogé pendant plusieurs jours à partir de lundi à Beyrouth, où les autorités libanaises lui ont donné refuge. Ghosn a grandi au Liban et détient la nationalité libanaise, et le Liban ne le livrera pas.

Il n’a encore été inculpé de rien en France, mais des charges préliminaires pourraient être retenues contre lui pour escroquerie, corruption, blanchiment d’argent, abus de biens sociaux ou abus de confiance aggravé.

READ  Les députés et hommes d'affaires britanniques cherchent à améliorer l'accord sur le Brexit

Soirées luxueuses à Versailles, paiements douteux à un concessionnaire automobile omanais, évasion fiscale présumée – tels sont les sujets de multiples enquêtes en France concernant les actions de Ghosn à la tête de l’alliance automobile Renault, Nissan et Mitsubishi. Ils ont été ouverts au milieu d’un nouvel examen minutieux de Ghosn après son arrestation choquante au Japon en 2018.

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer