Top News

La France a-t-elle créé la recette YC ? • Crunch technologique

vous êtes les bienvenus dans TechCrunch Exchange, une newsletter hebdomadaire sur les startups et les marchés. Il est inspiré de la chronique quotidienne TechCrunch + d’où il tire son nom. Vous le voulez dans votre boîte de réception tous les samedis ? Inscrivez-vous ici.

Pour la première fois, la France était l’un des premiers pays représentés au Y Combinator’s Summer 22. Trois des huit startups françaises sélectionnées par YC sont également d’anciens résidents du campus parisien de Station F, nous avons donc discuté avec sa directrice, Roxanne Varza, pour comprendre comment ça s’est passé et ce que les autres peuvent en apprendre. Plongeons dedans. – je

Rencontrez les Français

La France figurait parmi les cinq premiers pays représentés dans le groupe S22 du YC, avec Huit de ses startups Rejoignez la dernière suite logicielle d’accélérateur. Ce chiffre était inférieur à celui des États-Unis, de l’Inde, du Royaume-Uni et d’Israël. Mais c’était plus que l’Allemagne, qui a envoyé six startups à YC cette année – un record proche pour le pays, mais aussi moins impressionnant étant donné qu’il a une population plus importante que la France.

Dans l’absolu, la France n’égale que son record S21, mais ce groupe comptait 390 participants. Comme TechCrunch l’a rapporté le mois dernier, la gamme YC S22 était beaucoup plus petite, avec environ 240 équipes. Cela signifie que la représentation française est en augmentation en termes relatifs, ce qui est de bon augure pour l’objectif de la France d’abriter 100 rhinocéros d’ici 2030.

Ajoutons une mise en garde que nous suivons YC en utilisant le « français » de manière lâche ici – presque chacune de ces huit équipes a une composante distante, et certaines ont également une présence aux États-Unis ou dans d’autres pays. Cependant, cela ne se limite pas à la France, où YC a indiqué que parmi les startups de son dernier groupe, 35 % étaient distantes et 37 % étaient accessibles à distance.

READ  Le Parlement nous a autorisé à acheter des véhicules de combat américains pour 2,5 milliards de levs bulgares

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer