sport

La France a eu trois mois pour mettre ses règles antidopage en conformité avec la loi

La France, pays hôte des Jeux olympiques d’été de 2024, a été invitée à mettre les règles antidopage en conformité avec la nouvelle loi antidopage mondiale d’ici avril, sous peine de faire face à d’éventuelles mesures de non-conformité.

Je suisnsidethegames Consciente que le rapport standard sur les mesures correctives a été envoyé par l’Agence mondiale antidopage (AMA) le mois dernier.

Normalement, les pays qui ont été identifiés ou qui ne se conforment pas au code disposent de trois mois pour régulariser leur situation.

Jeux d’intérieur Il est entendu que dans ce cas, la date limite est le 12 avril.

Cela est apparu à la suite d’informations dans les médias français selon lesquelles le Sénat retardait l’adoption du projet de loi qui apporterait les changements nécessaires.

En ce qui concerne France MédiasEn outre, les principaux amendements porteront sur la suppression du lien juridique entre le Laboratoire français antidopage et l’Agence nationale antidopage (AFLD), ainsi que sur le renforcement de l’indépendance de l’AFLD vis-à-vis du ministère des Sports et des fédérations sportives nationales.

La France devrait accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images
La France devrait accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images

L’Assemblée nationale française, la chambre basse du parlement, a donné à l’unanimité une première lecture de la mesure en décembre.

En ce qui concerne Agence de presse FranceDe l’avis des sénateurs français, le texte actuel est «trop vague».

La loi mondiale antidopage 2021 a été approuvée en novembre 2019 et est entrée en vigueur au début de cette année.

Les Jeux olympiques de 2024 devraient commencer le 26 juillet et se terminer le 11 août, et les Jeux paralympiques suivront du 28 août au 8 septembre.

READ  TJ Parker après la défaite d'Asvel contre le Real Madrid: "Apprenez à tuer des matchs"

Si la situation nécessitera évidemment une solution rapide, il semble difficile d’imaginer à ce stade que les législateurs français ne se contenteront pas d’une forme de parole satisfaisante avant avril.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer