entertainment

“Je ne peux pas expliquer mon élimination”, regrette Jody, éliminée du match

Jody, ostréiculteur, ne «s’arrête pas de travailler» pendant la garde – © Laurent Vu / ALP / TF1

  • Dans le dixième épisode de Koh-Lanta diffusé ce vendredi 30 octobre, Jody a été éliminée avec seulement quatre voix contre elle.
  • “Pour moi, l’aventure était aussi une évasion”, confie-t-elle à 20 minutes.
  • L’occasion également d’échanger avec elle sur le retour de l’accouchement et son impact sur son activité professionnelle.

Un revirement comme seul Koh-Lanta sait comment les faire. Ce vendredi soir, à
le dixième épisode Du jeu
TF1, Jody a été éliminé à la surprise de tous. Cependant, l’ostréiculteur n’a reçu que quatre voix contre elle, mais le collier d’immunité joué par Angélique a changé la donne, et a mis fin à son aventure. Face à cette tournure dramatique des événements, l’ancien membre de la tribu occidentale n’a pas caché son étonnement. Elle explique qu’elle ne blâme personne et se confie sur la situation sanitaire actuelle, qui est préoccupante pour son entreprise.

Comment expliquez-vous qu’avec toutes les stratégies qui ont précédé le conseil, c’est vous qui avez été éliminé?

Je ne peux pas me l’expliquer. Koh-Lanta, ce sont des choses improbables qui se produisent tous les jours. Je sors sur un collier, c’est le jeu. Angélique savait qu’elle était sur la sellette, Lola lui donne son collier, sauve sa place. Moi, j’ai plus ou moins d’affinités avec Lola alors elle met mon nom. Je ne savais pas si elle avait trouvé son collier. Elle aurait pu le garder pour elle mais elle voulait sauver son partenaire, c’est tout à fait normal. Sur le camp, c’est déjà pété avant quand Alix apprend qu’elle a des votes potentiels contre elle.

Avez-vous senti que le vent tournait contre vous avant le conseil?

Avant d’arriver au conseil d’administration, nous ne savons pas si notre nom sortira, nous avons encore des doutes. Au premier tour de scrutin, on se dit qu’il n’y en aura pas qu’un seul. Mais je n’ai pas pensé à suivre ce conseil.

Le fait d’être dans deux tribus différentes a-t-il compliqué votre aventure?

Ce qui était compliqué, c’était de repartir de zéro. Aux Oranges, nous ne nous connaissions pas, nous sommes partis de zéro et nous avions créé des liens. Ensuite, nous sommes arrivés dans une nouvelle tribu où nous avons dû recréer des liens avec des personnes que nous ne connaissions pas. C’était difficile. Après cela, il y a des affinités qui correspondent immédiatement comme avec Alexandra et d’autres personnes, comme avec Lola, où nous n’avions pas plus d’affinités que ça.

Vous ne l’avez retenu contre personne en particulier?

Je ne blâme personne. C’est juste que j’ai du mal à comprendre ce qui venait de se passer par rapport à la situation au camp quelques heures auparavant. Quand je dis qu’il faut se méfier des alliances au tableau, je parle à Dorian parce qu’il aime tout le monde et il pensait que tout le monde l’aimait. J’avais souvent tendance à lui dire qu’il ne pouvait pas forcer certaines personnes à l’aimer.

Quelle a été la partie la plus difficile du camp?

Ce qui était le plus difficile pour moi, c’était le manque de nourriture. Nous avons mangé un peu, mais nous aurions dû manger un peu plus. Émotionnellement, je travaille avec mes parents tous les jours donc pour moi, l’aventure était aussi une évasion, ça me faisait du bien de ne pas être avec eux. Je suis une personne assez sociable donc j’arrive à m’adapter à la vie communautaire. Je ne suis pas seul, je suis plutôt indépendant.

Vous êtes ostréiculteur. Quel est l’impact de la restructuration sur votre entreprise?

La production ne s’arrête pas, on ne peut pas l’arrêter car ce sont des êtres vivants. Nous attendons de voir le niveau des ventes, nous faisons beaucoup d’exportations avec les pays européens et ils ne devraient pas non plus aller en confinement et fermer les frontières. Ce serait un désastre. Nous vivons au jour le jour, mais nous n’arrêtons pas de travailler.



126

actions

READ  Disney supprime 28000 emplois aux États-Unis à cause de la pandémie de Covid-19

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer