sport

Ils ont réduit la peine de Simona Halep. L'ancien n°1 est de retour en un rien de temps


Le Tribunal arbitral du sport de Lausanne (TAS) a réduit la peine de Simona Halep de quatre ans à neuf mois. Cela signifie pratiquement que l'ancien joueur n°1 n'est plus suspendu et peut revenir dès que possible.

Selon la décision du Tribunal Arbitral du Sport, le Roumain n'a pas pris intentionnellement la substance interdite Roxadustat.

« Ma foi a été mise à l'épreuve par les allégations scandaleuses portées contre moi. D'énormes ressources ont été dirigées contre moi. J'ai hâte de retourner sur le terrain », a commenté Halep.

Il y a quelques semaines, Halep a intenté une poursuite de 10 millions de dollars contre une entreprise canadienne de suppléments nutritionnels. Nous parlons de Quantum Nutrition, dont la marque est Schinoussa Superfoods.

L'ancienne numéro 1 et ses avocats accusent le fabricant de la présence d'une substance interdite dans les compléments nutritionnels que prenait la joueuse de tennis, ce qui a entraîné la suspension de ses droits de concurrence.

La Tennis Integrity Association a intenté une action en justice contre Halep après qu’il soit devenu clair en août 2022 qu’elle avait été testée positive à la substance interdite Roxadustat.

Au cours de l'enquête, il a été constaté que le stimulant avait pénétré dans son organisme après qu'elle ait pris un complément nutritionnel fourni par le joueur de tennis, l'équipe de son entraîneur de l'époque, Patrick Mouratoglou.

Initialement, la double championne du Grand Chelem a été exclue du tennis pendant 4 ans, à compter du 6 octobre 2022. Cependant, l'ancienne tête de série a insisté sur le fait qu'elle n'accepterait pas cette décision, et elle a finalement pris sa décision et a eu raison.

READ  Lens Paris Saint-Germain 2-1: Neymar a réussi à remporter la Ligue 1

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer