Economy

Il y a tellement d'électricité verte dans notre pays que ses prix sont inférieurs à zéro

Pendant la journée, la production à partir de sources d'énergie renouvelables est à peu près équivalente à celle de la centrale nucléaire de Kozloduy

Une vague de prix négatifs de l'électricité en Bulgarie est également apparue sur la plateforme boursière « Day Ahead ». Le lundi entre 14h et 15h, le coût de 1 mégawattheure est de moins 2 centimes. Cela signifie que les producteurs ont payé pour acheter 3 462 MWh pour eux. Aux heures ensoleillées de la journée, les prix étaient de zéro et un sur 6 cents.

La moyenne pour le 1er avril était de 62,72 BGN par mégawattheure. C'est dix fois moins que les niveaux de 800 BGN il y a deux ans.

Dans notre pays, la baisse de prix la plus importante – atteignant moins 3,52 levs (BGN) par mégawattheure – a eu lieu dimanche entre midi et 13 heures. Les prix étaient en dessous de zéro ce jour-là entre 11h et 16h.

Dans toute l'Europe, à l'exception de la Pologne et de l'Italie, les prix étaient bas lundi, entre 20 et 35 euros, et en Espagne et au Portugal – 3 euros.

Le boom de la production photovoltaïque de 2 000 MW au cours des deux dernières années, combiné à l’adhésion au système commercial européen, entraîne un approvisionnement important en électricité et un effondrement des prix.

La raison en est également le manque d’installations de stockage. La plus grande batterie – PAVETS « Chaira », n'a pas encore été restaurée. Le 29 mars, cela a contraint les distributeurs du gestionnaire du réseau électrique à limiter, entre 11 heures et 16 heures, 20 % de la production actuelle à partir de sources d'énergie renouvelables, et la PDG du gestionnaire du réseau, Angeline Tsatchev, a mis en garde longtemps à l'avance contre une telle pratique. Comme février. Mais il a lié l'excédent d'électricité de la semaine dernière à la Pâque catholique et à la baisse de la consommation en Europe.

READ  La Grande-Bretagne perd 750 millions de livres auprès des vacanciers chinois à cause de la taxe touristique

Le rapport de l'Opérateur du système électrique du 1er avril à 14 heures montre que la part de l'énergie solaire en Bulgarie atteint 36,20% et celle de l'énergie nucléaire 43,12%. Les générateurs étaient chargés à 7,46%, en fait seules certaines unités du TPP public « Maritsa-Istok 2 » fonctionnaient, même l'américain « AES Maritsa-Istok 1 » s'est arrêté, bien qu'il ait un contrat à long terme avec NEC. . Les grands n’ont pas travaillé non plus.

La charge du système a atteint 3 445,72 MW, dont environ 1 000 MW par heure étaient destinés à l'exportation vers tous les voisins.

Il n'y a pas de prix négatifs pour mardi, car à mesure que les vacances se terminent en Europe occidentale, la consommation augmente également.

Tsatchev s'attend à une normalisation plus sérieuse de la situation électrique à partir du mois prochain après les récents changements dans la loi sur l'énergie. Actuellement, les fabricants ne respectent pas les calendriers annoncés, selon lesquels ils doivent injecter dans le système la même quantité d’électricité que celle consommée par leurs clients. Le président de l'ESO estime que la suppression du plafond des prix pour parvenir à l'équilibre, comme le prévoient les changements, aura un effet punitif.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer