Top News

Guide rapide de l’UAE Tour : vents de travers, escalade, match d’ouverture du Tour de France Champions WorldTour

”] »filter »: { » nextExceptions « : » img, blockquote, div « , » nextContainsExceptions « : » img, blockquote « }} »>

Accédez à tout ce que nous publions lorsque vous > « , » name « : » in-content-cta « , » type « : » link « }} »> rejoignez VeloNews ou Outside +.

Menaces de vent transversales ? Vérifier.

Longues ascensions de meulage? Vérifier.

Feuille d’éclaboussure de superstar. Vérifier.

Êtes-vous déjà excité pour la tournée des Émirats arabes unis ?

Le WorldTour commence en beauté avec l’UAE Theatre Race dimanche.

Tadig Bojjar, Tom Dumoulin, Mark Cavendish, Sam Bennett, Dylan Groenwegen et Filippo Jana sont parmi les leaders pour une semaine de méga montées, de sprints et de vents violents du désert.

Il y a beaucoup à rechercher lors de l’événement inaugural de la Grand Pro Racing League – voici les principales choses à savoir :

Tadej Pogačar Trail to Tour commence dans le sable

Tadig Bojjar débutera sa saison 2022 sur l’UAE Tour – comment va-t-il après le COVID ? (Photo : Tim de Waele/Getty Images)

Pogačar, double champion du Tour de France, mène la pile du GC de l’UAE Tour alors qu’il revient pour défendre son titre à la tête de l’équipe locale.

Le Pogo Show sera-t-il interrompu la semaine prochaine ? Adam Yates, Alexander Vlasov, Roman Bardet ou encore son coéquipier Joao Almeida sont considérés comme son rival potentiel pour le maillot rouge de leader.

Dumoulin entame sa saison de retour aux Emirats avant le retour du Giro d’Italia et pourrait également jeter une clé à la défense de Pogačar sur le circuit des Emirats Arabes Unis.

Lire aussi :

La route de Pogačar vers son mile dans un troisième maillot jaune a connu une scission lors de sa dernière escarmouche avec le coronavirus. Cependant, le joueur de 23 ans a confirmé que son entraînement hivernal écrasant pour le KOM n’avait pas été affecté avant ses débuts en 2022.

READ  Une Elena Svitolina rechargée a atteint le match pour le titre en France

« Je suis vraiment excité et motivé pour commencer la saison », a déclaré Pogačar cette semaine. « Les derniers mois se sont passés presque parfaitement. J’ai eu un petit revers il y a quelques semaines avec COVID mais heureusement, cela n’a pas beaucoup perturbé mes préparatifs et je me sens bien. »

Si le Slovène parvient à obtenir un point de pourcentage sur son meilleur, il aura une équipe pour le traîner à travers les deux ascensions massives qui définiront la course. Rejoignant les Émirats arabes unis, Rafal Majka, les nouvelles recrues Joao Almeida et Georges Bennett dans un groupe d’escalade émirati susceptible de former le noyau de l’équipage de Bogar lors du Tour de France de cet été.

« Je suis confiant pour diriger l’équipe, mais nous savons aussi à quel point Joao est bon », a déclaré Bogar. « Nous nous sommes beaucoup entraînés ensemble ces derniers temps et nous nous comprenons bien, donc s’il est assez fort pour gagner, je suis content aussi. »

Bogar a construit deux précédents titres du Tour de France lors de tournées réussies à travers les Émirats.

La deuxième place de l’édition 2020 frappée par le coronavirus et la victoire de l’année dernière ont fait les premiers pas vers les victoires du maillot jaune cet été.

Tous les regards seront tournés vers Pogačar pour une autre victoire de l’équipe à domicile la semaine prochaine – voyons comment cela prendra forme après la collision avec COVID.

Mark Cavendish, Sam Bennett, Dylan Groenwegen et le Superbowl pour les coureurs

Attendez-vous à beaucoup de scènes comme celle-ci aux Emirats.

Envie de coureurs ? L’UAE Tour a obtenu des finalistes.

Cavendish, Bennett, Groenwegen, Pascal Ackermann, Arnaud Demer, Tim Merler et Elia Viviani constituent sept des coureurs qui prendront le départ à Madinat Zayed dimanche.

Les absences de Caleb Ewan, Fabio Jacobsen et Fernando Gaviria, atteints de Covid, se feront durement sentir dans ce Superbowl de coureurs, mais il reste encore plus qu’assez de course pour faire demi-tour.

Cavendish rencontrera à nouveau le pilote du Tour de France Michael Morkoff au UAE Tour alors qu’il poursuit sa quête pour égaliser ses sommets en 2021. Manx a commencé la saison en force avec une victoire et une deuxième place à Oman et sera en mission pour prouver que Patrick Lefevre, patron de Quick Step, est l’homme qui devrait se rendre en France en juillet Grand Département.

Lire aussi : Lefevere nomme Jacobsen pour Cavendish pour 2022 TdF

« Mark s’est montré en forme à Oman et nous avons confiance pour participer au premier événement WorldTour de la saison. Il s’appuiera sur un train solide, et Michael sera le dernier homme prêt à le lancer sur les quatre étapes. », a déclaré Geert van Bondt, directeur sportif de Quick-Step Alpha Vinyl.

Cavendish et Murkoff ont peut-être remporté quatre victoires sur le Tour l’an dernier, mais ce ne sera pas facile aux Emirats.

Philipsen a été la révélation de la vue de sprint de l’année dernière, Groenewegen en lambeaux avec le nouvel équipage BikeExchange-Jayco, et Vivani était de retour sur le chemin de la victoire à son retour aux Ineos Grenadiers.

Bennett fera ses débuts à Bora-Hansgrohe dans sa carrière dimanche lorsqu’il reviendra d’une blessure au genou. L’Irlandais a déclaré récemment VéloActualités Il ne sera pas à son meilleur, mais cela ne veut pas dire qu’il ne sortira pas complètement du cadre.

Route : sprints, vents de travers, montées diesel, TT à grande vitesse

De grandes montées sur de grandes routes décideront de la conduite générale. (Photo : Tim de Waele/Getty Images)

L’UAE Tour garde ses itinéraires simples. Si ce n’est pas une étape de sprint, c’est soit une période d’essai tous azimuts, soit la fin d’un très grand sommet.

Cavendish, Bennett et Swarm Runner verront des opportunités dans les phases 1, 2, 5 et 6 … Si les choses se passent comme prévu, bien sûr.

Lire aussi : L’écho a éclaté et le chaos a éclaté à l’ouverture du championnat Emirates 2021

Les longs tronçons à travers le désert dans les étapes 1, 5 et 6 présentent un danger de vents violents et de dunes de sable. La première étape de la course de l’an dernier est devenue une puissante explosion de niveau qui a vu Bennett, Ewan et Ackermann sortir derrière, laissant Matthew van der Poel remporter la victoire parmi les 20 coureurs d’élite.

Les équipes de Sprinter seront en alerte rouge et feuilleteront les applications météo tout au long de la semaine.

Le maillot rouge du GC sera décidé lors des étapes 3, 4 et 7.

Le parcours de 9 km du TT à travers Ajman lors de l’étape 3 est peut-être trop court pour voir des changements majeurs dans le GC, mais les 20 km jusqu’à l’arrivée sur Jebel Jais le lendemain montreront qui grimpe bien et qui a laissé le frein à main pendant l’hiver.

C’est la dernière étape qui jouera très probablement le rôle de l’ultime faiseur de rois.

Les organisateurs ont retravaillé la piste «classique» entre Al Ain et Jebel Hafeet, faisant de l’ascension des Émirats arabes unis au plus fort de la première course du World Tour de l’année.

L’année dernière, Bogar et Yates se sont lancés des faneuses le long de la voie rapide à trois voies de Jebel Hafeet à 8%.

Bogar a dépassé le Britannique au sommet du tapis roulant de 10 km pour ouvrir son compte en 2021 – il en voudra plus la semaine prochaine.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer