Top News

Sophie Pétronin, libérée et critiquée

Quel étrange et inquiétant élan de haine … Dès que Sophie Pétronin, la dernière otage française détenue au Sahel, a été libérée jeudi soir, et encore plus lorsqu’elle est arrivée en France vendredi, les réseaux sociaux ont déversé des barils de insultes contre cette femme frêle, mais toujours énergique, qui avait pourtant été détenue prisonnière pendant près de quatre ans dans le nord du Mali. Les plus modérés évoquaient un “Syndrome de Stockholm”, a comparé le plus avec véhémence sa libération à la mort, à “sacrifice” des 45 soldats français morts dans cette vaste zone désertique devenue le théâtre d’une guerre sans fin. Bien sûr, les réseaux sociaux ont toujours été un exutoire pratique pour les opinions les plus radicales et les plus ignorantes, mais rarement une libération d’otage a été aussi vilipendée.

Lire aussi A Bamako, nuit de jubilation après la libération des otages

C’est vrai qu’elle a quelque chose à surprendre, cette assistante de laboratoire de 75 ans qui s’est battue contre

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour continuer la lecture, abonnez-vous

1 €
le 1er mois

Soutenez notre indépendance

Avez-vous déjà un compte abonné?

Je connecte

  • Tous nos articles en
    illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa publication
  • Nos newsletters
    exclusivités
  • CheckNews, notre service de Vérification des faits


Maria Malagardis

READ  Rafael Nadal: "Il fait trop froid pour jouer" - Roland-Garros (M)

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer