sport

Grégoire Barrier profite de sa randonnée à Rome | Tournée ATP

Un sourire illumine le visage fatigué mais joyeux de Grégoire Bariri alors qu’il s’assoit au Foro Italico vendredi soir. Une heure plus tôt, le Français a remporté la plus grande victoire de sa saison, battant la numéro 11 mondiale Karen Khachanov pour atteindre le troisième tour à l’Internazionale BNL d’Italia pour la première fois.

Avant cette année, Barrere n’avait jamais remporté de match lors d’un événement ATP Masters 1000. Il a maintenant cinq victoires à ce niveau et savoure l’opportunité de concourir chaque semaine sur certaines des plus grandes étapes que l’ATP Tour a à offrir.

« Tout est complètement nouveau pour moi et j’en profite chaque semaine », a déclaré Barrere à ATPTour.com. « Je découvre chaque tournoi maintenant. Les installations sont incroyables. C’est génial de gagner de gros matchs et d’affronter de gros joueurs, donc je profite de chaque instant maintenant sur le circuit.

« Je suis surpris d’avoir gagné contre [Khachanov] Parce que je ne suis pas un joueur d’argile. Je ne pense pas être un joueur sur terre battue et mon entraîneur pense la même chose. Mais c’est un sentiment formidable et j’espère continuer. »

En octobre dernier, le joueur de 29 ans est revenu dans le top 100 pour la première fois depuis août 2020 et n’a cessé de se renforcer depuis. Barrere a remporté le titre ATP Challenger Tour en France au début de l’année, avant de se qualifier pour le troisième tour à Miami. Après avoir égalé cet exploit à Rome, le Français s’est hissé à la 55e place du classement Pepperstone ATP Live.

READ  L'annonceur de TNT Sports étourdit en révélant une combinaison dorée tandis que les fans disent "Pouvons-nous s'il vous plaît discuter de cette tenue?"

Classé au sommet de sa carrière de 56, il marque un autre moment déterminant dans une carrière qui a débuté il y a 24 ans dans une ville proche de Paris.

« Mes parents jouaient dans un club près de chez moi, et c’était à 10 minutes de marche, alors j’ai suivi mon père là-bas », a déclaré Barrere, rappelant ses premiers souvenirs du sport. « J’ai commencé à jouer contre le mur, puis je suis allé sur le terrain et je me suis senti à l’aise sur le terrain, frappant la balle aussi fort que possible. Quand vous êtes jeune, vous perdez chaque fois que vous faites cela. J’étais donc un perdant, mais J’aimais le jeu et j’ai commencé à jouer de mieux en mieux.

« A 15 ans environ, je pensais que j’avais de bonnes chances de gagner alors que je gagnais un peu plus et que j’avais la chance de jouer au centre de l’Union avec les meilleurs joueurs de France. A l’époque, je me suis dit : ‘Eh bien, si tu « Je suis le meilleur joueur de France pour mon âge, peut-être que je peux y aller ». » Pour une carrière, alors essayons.

Suivez la procédure de cette semaine

📺 Programme télévisé
🎾 Regarder en direct sur Tennis TV
📱 Suivez les scores en direct sur ATP WTA Live
📧 Abonnez-vous aux newsletters

Outre la compétition, Barrère a passé son adolescence à regarder le sport. Marat Safin et son compatriote Paul-Henri Mathieu étaient les stars du tennis français, tandis qu’il aimait soutenir l’équipe de France de football Paris Saint-Germain.

READ  Prédictions ALDS : Astros, White Sox, Red Sox ou Rays

Aujourd’hui, Barrère aime faire du tourisme et prend plaisir dans les nouvelles villes qu’il a eu l’occasion de visiter grâce à sa cote élevée qui lui a permis de se rendre aux plus grands événements du monde.

« J’aime visiter les villes, faire du shopping et passer du temps avec mes amis. C’est une bonne chose à propos des tournées qu’avec les voyages, vous arrivez dans des endroits vraiment cool », a déclaré Bariri. « J’aime vraiment Londres et ce serait bien d’y retourner bientôt. »

Pour l’instant, Bariri se concentrera sur la Roma, où il affrontera la 24e tête de série Francisco Sirondolo. S’il bat l’Argentin, il pourra rencontrer l’Italien Yannick Sener. Bien qu’il veille à ne pas regarder trop loin devant, la perspective d’affronter le favori local donne l’eau à la bouche pour Barrere.

« Ce serait bien de jouer contre Sinner. Je pense que sur le grand terrain, avec la foule ici, ce serait génial », a déclaré Bariri. « J’ai déjà joué avec lui auparavant et nous avons joué un bon match, donc ce sera passionnant. Mais je dois d’abord penser à mon prochain match et ensuite on verra. »

Les pieds sur terre, Barrere est assez humble pour ne pas passer le test que va lui faire Cerunodolo. Le duo se rencontrera pour la première fois dimanche au troisième tour de l’épreuve sur terre battue.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer