World

Expert du climat : La première vague de chaleur approche avec des températures dépassant les 40 degrés

« Compte tenu des événements politiques, l'été sera certainement chaud. D'un point de vue météorologique, l'été devrait également être chaud. Nous verrons s'il sera le plus chaud – une telle possibilité existe dans un monde globalisé. » Les températures atteindront plus de 40 degrés et la première vague de chaleur de l'été approche la semaine prochaine et les températures devraient atteindre 38 degrés.

C’est ce qu’a déclaré à bTV Simon Matev, climatologue et assistant principal à la Faculté de géologie et de géographie de l’Université de Sofia.

« Traditionnellement, les endroits les plus chauds sont Ruse, Haskovo, Dimitrovgrad, Plovdiv et bien sûr Sandanski et Petrich, ces régions devraient atteindre les températures les plus élevées puisque c'est la première chaleur de la saison. C'est dur, mais au fur et à mesure que la saison avance, – a expliqué Semyon Matveev. « Nous nous habituerons à la chaleur et ils ne nous laisseront aucune impression. »

« Chaque fois que les conditions sont favorables aux précipitations, il pleut généralement en été et la première quinzaine de juin est la période où les orages sont le phénomène le plus courant par rapport à toute l'année. C’est tôt à la fin de cette période où il pleut presque quotidiennement, et j’ose dire que juin sera un mois d’été typique, contrairement aux trois ou quatre dernières années.

« Il est bon pour le tourisme qu'il y ait plus d'heures d'ensoleillement en juin. Cependant, ce n'est pas bon pour les agriculteurs. Les incendies sont un élément climatique inapproprié. Ils sont plus fréquents dans la seconde moitié de l'été. « , a ajouté Matev: « Un jour de pluie, cela signifie désormais un jour de risque d'incendie en moins dans la seconde moitié de l'été. » « Sur la base du temps sec à partir de maintenant, nous pouvons nous attendre à une augmentation du risque d'incendie en juillet et août. »

READ  Pourquoi vous n'avez pas besoin de vous doucher tous les jours, selon l'expert en hygiène

Il a souligné qu'il y a deux ans, l'Allemagne et la Belgique ont connu les pires inondations depuis 250 ans.

« À peine deux ans plus tard, cela se produit à nouveau. Ce qui montre que notre climat traverse une nouvelle étape de développement, ce qui signifie l'apparition d'événements extrêmes que certaines personnes n'ont jamais connus auparavant. Ce sont des conditions nouvelles que nous connaissons. à gérer », a expliqué Simon Matveev « .

Selon lui, demain sera très propice à la tenue des élections.

«Il n'y aura pas d'événements météorologiques extrêmes qui perturberont le jour du scrutin. D'épais cumulus se formeront dans les régions montagneuses de l'ouest de la Bulgarie, mais il n'y aura pas beaucoup d'endroits avec de telles précipitations, au moins avec le temps. Le jour du scrutin », a conclu le climatologue.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer