World

Expat Tales : Après avoir vécu ailleurs, c’est agréable d’être dans un endroit sûr pour élever des enfants

Cathy Hooker et son mari aiment emmener leurs enfants à des événements en ville pendant leur temps libre.

fourni

Cathy Hooker et son mari aiment emmener leurs enfants à des événements en ville pendant leur temps libre.

Les histoires d’expatriés sont un Trucs de voyage Une série mettant en vedette des Néo-Zélandais qui ont refait leur vie à l’étranger. Si vous souhaitez participer, envoyez-nous un e-mail à [email protected]

Cathy Hooker dit que la ville francophone de Québec, au Canada, est un endroit idéal pour élever des enfants. Mais il faut un certain temps pour s’habituer aux hivers rigoureux et au manque de Marmite.

D’où êtes-vous?

Je suis né à Christchurch, mais j’ai vécu à Te Anau, Dunedin, Franz Josef et Wanaka avant de retourner à Christchurch pour aller à l’université.

Qu’est-ce qui vous a poussé à déménager et depuis combien de temps y êtes-vous ?

Mon mari canadien et moi avons décidé de revenir au Canada pour qu’il puisse terminer sa maîtrise en gestion du sport. Nous sommes revenus en août 2020. Nous avions auparavant vécu ensemble au Japon, aux Émirats arabes unis et à Brunei.

Qu’est-ce que tu fais là-bas?

Je suis coordonnatrice de programmes pour un organisme d’alphabétisation à but non lucratif à Québec. Nous offrons des services à la population anglophone du Québec. Je travaille particulièrement avec des enfants âgés de trois et quatre ans, et des personnes de plus de 50 ans.

Quels sont les plus grands avantages d’y vivre ?

Après avoir vécu à l’étranger, c’est agréable de se rapprocher de sa famille et que nos enfants puissent grandir dans un endroit sûr. J’ai également pu apprendre ma troisième langue ici.

READ  Changement par rapport à 2024 : les employeurs paient les deux premiers jours d'arrêt de maladie
Le couple a vécu au Japon et au Moyen-Orient avant de déménager au Canada.

fourni

Le couple a vécu au Japon et au Moyen-Orient avant de déménager au Canada.

Des inconvénients ?

Même si nous sommes plus proches de la famille de mon mari, nous sommes loin de ma famille. Il faut environ 30 heures de voyage pour rentrer en Nouvelle-Zélande, donc je ressens régulièrement la distance.

Combien est-ce cher par rapport à la Nouvelle-Zélande ?

Je pense que c’est comparable à la Nouvelle-Zélande en termes de coût de la vie. Nous avons la chance que notre loyer soit inférieur à la moyenne nationale, mais nous avons quand même besoin de deux revenus pour vivre confortablement.

Que faites-vous de votre temps libre?

Nous aimons passer du temps avec nos enfants et les emmener à différents événements en ville. Nous sommes récemment allés à un festival japonais.

Cathy travaille pour un organisme d'alphabétisation à but non lucratif.

fourni

Cathy travaille pour un organisme d’alphabétisation à but non lucratif.

Quelle est la nourriture locale et la recommandez-vous ?

Oui! C’est un dessert appelé tarte au sucre – ou sugar pie en anglais. C’est délicieux et généralement consommé à l’automne.

Le moyen le plus simple de se déplacer ?

En voiture pour nous, mais les transports en commun sont également bons.

La meilleure activité après la tombée de la nuit ?

S’asseoir autour de la cheminée à l’intérieur comme à l’extérieur est populaire. Il y a aussi une belle promenade dans le Vieux-Québec. Regardez également le hockey samedi soir. Cela dépend de la saison et de ce qui vous intéresse.

La tarte au sucre est un délice local.

fourni

La tarte au sucre est un délice local.

Meilleure période de l’année pour visiter ?

Encore une fois, cela dépend de ce qui vous intéresse. Soit lors des festivals de musique d’été début juillet, soit lors du carnaval d’hiver en février.

READ  Éclosion de Covid-19 omicron : Doit-on cacher les enfants de 2 ans ?

Quelles sont les trois principales choses que vous conseillez aux visiteurs de vérifier ?

Château Frontenac, Île d’Orléans et Vieux-Québec.

À part la famille et les amis, qu’est-ce qui vous manque le plus dans votre maison ?

Accès facile à la Marmite et hivers doux !

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer