World

Donald Trump promulgue la loi Rodchenkov, loi controversée sur le dopage

Le président des États-Unis, le républicain Donald Trump, a promulgué la loi Rodchenkov dans la soirée du vendredi 4 décembre. Cette loi permet à la justice américaine de poursuivre toutes les personnes, quelle que soit leur nationalité, impliquées dans un système antidopage international: les peines de prison prononcées pourraient aller jusqu’à dix ans et s’élever à un million de dollars.

Lire aussi Les cas de dopage en hausse de 13% dans le monde

Le texte a été accueilli avec scepticisme par de nombreux acteurs internationaux, dont l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui a tenté de s’y opposer, craignant qu’il ne compromette sa capacité d’accomplir sa mission de régulateur mondial de lutte contre le dopage. . L’organe est particulièrement préoccupé par le fait que cette loi encouragera d’autres pays à créer leur propre juridiction extraterritoriale pour des raisons politiques.

Lisez également l’histoire: L’Agence mondiale antidopage est toujours en train de trouver son chemin

“Trichez à vos risques et périls”

La loi Rodchenkov, du nom de l’ancien directeur du laboratoire de Moscou à l’origine des révélations sur le dopage organisé en Russie et un réfugié aux États-Unis, a été adoptée en octobre 2019 à la Chambre des représentants, puis par le Sénat mi-novembre 2020.

Lisez également le décryptage: Dopage, à quoi joue la Russie?

Avec le soutien des républicains et des démocrates, il a été présenté comme une réponse aux réactions jugées insuffisantes de la part de l’AMA et du Comité international olympique (CIO) pour sanctionner la Russie pour sa politique frauduleuse dans ce domaine entre 2011 et 2015.

READ  Les hôpitaux anglais au bord de la saturation

Loi Le Rodchenkov “Est maintenant une loi (…) et donne au ministère de la Justice des outils puissants et uniques pour éradiquer le dopage et les activités criminelles de la compétition internationale »L’avocat de M. Rodchenkov, Jim Walden, a répondu dans une déclaration.

«Le message est clair: il y a un nouveau shérif en ville, trichez à vos risques et périls. “

Fin novembre, Moscou a exprimé sa “inquiet” face à l’adoption de cette loi au Congrès américain. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré “Extrêmement critique de toute tentative des États-Unis d’étendre leur juridiction à d’autres pays”.

Le monde avec l’AFP

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer