World

Des « sorciers » écossais font la queue pour s’excuser des centaines d’années après avoir été brûlés vifs sur le bûcher

Des milliers de « sorcières » écossaises exécutées pour leurs crimes présumés pourraient bientôt recevoir des excuses et des grâces officielles.

Près de 4 000 Écossais ont été reconnus coupables de sorcellerie entre 1563 et 1736, alors qu’il était illégal d’être un sorcier. la Gardien Rapports. À cette époque, il y avait cinq grandes chasses aux sorcières, des femmes forcées d’avouer sous la torture avant d’être étranglées et brûlées sur un poteau.

Bien que la sorcellerie ait été abolie en 1736, les convictions restent dans les livres – mais cela pourrait bientôt changer. Le projet de loi d’un député écossais visant à gracier les sorcières condamnées dans le pays a été soutenu par l’administration du premier ministre au pouvoir Nicola Sturgeon, la le dimanche mentionné.

« Par habitant, au cours de la période comprise entre le XVIe et le XVIIIe siècle, nous avons exécuté cinq fois plus de personnes que partout ailleurs en Europe, dont la grande majorité étaient des femmes », a déclaré au journal Claire Mitchell, militante de la campagne des Sorcières d’Écosse. .

« Pour mettre cela en perspective, 300 personnes ont été inculpées à Salem et 19 personnes ont été exécutées. Nous avons très bien réussi à trouver des femmes à incinérer en Écosse. Et les personnes exécutées n’étaient pas coupables, elles devraient donc être acquittées. »

Les soi-disant sorcières de Salem ont été graciées en 2001.

READ  YouTube va sévir contre les vidéos trompeuses sur les résultats des élections américaines

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer