science

Des scientifiques ont pu pour la première fois faire pousser des embryons de mammifères dans l’espace

Des scientifiques japonais ont présenté dans la revue iScience les résultats d’une expérience sur la croissance d’embryons de souris menée sur la Station spatiale internationale. Selon les scientifiques, l’étude montre que les mammifères, y compris les humains, peuvent se reproduire dans l’espace, écrit ScienceAlert.

Dans le cadre d’une nouvelle expérience menée pour la première fois sur la Station spatiale internationale, des embryons de souris ont été cultivés et développés naturellement dans l’espace. Cela suggère que les humains ont probablement la capacité de se reproduire en microgravité. Les résultats ont montré que les embryons de rongeurs, du moins dans les premiers stades, peuvent survivre aux conditions difficiles de l’espace.



Cette recherche vise à étudier la possibilité pour les humains d’avoir des enfants lors de longs voyages vers Mars et d’autres planètes.

Des scientifiques ont envoyé des embryons de souris congelés à la Station spatiale internationale pour une expérience unique visant à découvrir dans quelle mesure les embryons de mammifères peuvent se développer en microgravité. Ces embryons ont été fécondés et développés jusqu’au stade bicellulaire avant d’être envoyés dans l’espace. De retour à la station, les astronautes ont décongelé les embryons et ont poursuivi leur développement dans un appareil spécialement conçu.

Image : AlerteScientifique

Pendant quatre jours, les embryons se sont développés avant d’être renvoyés sur Terre pour une étude plus approfondie.

Selon les auteurs de l’étude, les embryons de souris poussant dans l’espace se sont développés en blastocystes, c’est-à-dire en cellules qui se transforment en embryons et en placentas. Les résultats de l’expérience ont montré que la gravité n’affectait pas de manière significative le développement des embryons, même si tous n’ont pas survécu. Mais ceux qui ont survécu ont montré une grande capacité à poursuivre leur développement.

Selon les scientifiques, l’étude d’embryons cultivés dans l’espace, et déjà dans un laboratoire sur Terre, montre qu’il n’y a pas de changements significatifs dans l’état de l’ADN et des gènes. Les auteurs de l’étude affirment que cette expérience, première en son genre, est la preuve que les mammifères, y compris les humains, peuvent non seulement survivre dans l’espace, mais également se reproduire.

Les scientifiques souhaitent maintenant transplanter des blastocystes cultivés en microgravité chez des souris pour voir si elles peuvent produire des petits normaux. Autrement dit, les scientifiques ne savent toujours pas à quoi mènera le développement du fœtus à l’intérieur de l’utérus dans l’espace, mais les résultats sont encourageants.

Les scientifiques affirment que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner tous les facteurs qui influencent le développement fœtal chez les mammifères.

Traduire: GlassNews.bg

READ  Un laboratoire à distance prend forme à 2,5 kilomètres sous le niveau de la mer - Ars Technica

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer