entertainment

Des lectures d’été pour vous donner faim

En plus de s’amuser en plein air et de bien manger, l’été est le moment de profiter d’un bon livre, d’un podcast ou d’une vidéo. Entre les activités saisonnières, Marsha et moi avons pu nous plonger dans des distractions amusantes.

Si vous avez un yen incomplet pour partir en France cet été, je peux vous recommander quelques livres qui pourraient gratter cette démangeaison.

dans un « La Seine, le fleuve qui a fait ParisElaine Sciofino retrace le cours et l’histoire du fleuve depuis les montagnes du nord de la Bourgogne jusqu’à la mer du Havre. L’accent est mis sur Paris avec un regard intérieur sur le rôle du fleuve au fil du temps. Le livre comprend les célèbres ponts qu’il traverse et les vies des personnes qui vivent sur et le long d’eux.

Avec une narration vibrante, ce livre est bien plus qu’un simple texte d’histoire et de géographie. C’est une compréhension intérieure qui révèle l’importance du fleuve dans la culture et l’histoire de France. La nourriture, considérée comme le centre de la culture française, n’est pas très médiatisée ici, mais Sciolino aborde son rôle.

À un moment donné, elle dit : « La nourriture compte (c’est la France après tout) » et décrit la cuisine « à service complet » qui alimente la brigade fluviale de la police 24 heures sur 24. Sciolino a également réussi à enregistrer une interview du chef Guy Savoy dans son célèbre restaurant qui offre une vue magnifique sur la rivière.

Pour des vacances littéraires amusantes mais très authentiques en France, obtenez « Meurtres sur la Côte de GranitEcrit par Jean-Luc Banalec. Le livre, bien traduit du français, suit le commissaire Georges Dupin sur la côte bretonne pour des vacances à la plage qu’il préfère ne pas prendre. Heureusement, certains crimes apparaissent sur lesquels il enquête avec enthousiasme mais prudence car ce n’est pas sa spécialité.

READ  "The French Dispatach" sera projeté pour la première fois à Cannes pendant que Wes Anderson tourne le prochain film en Espagne

Tout aussi chanceux, l’excellent restaurant de son hôtel. À la page six, la carte du dîner et des vins est décrite avec enthousiasme. A la fin du premier chapitre, les spécialités culinaires locales sont répertoriées. De plus, Dupin et son compagnon profitent d’un autre dîner au bord de l’eau accompagné de deux bouteilles de vin et de deux whiskies après le dîner chacun. Trancheuses pour être sûr.

En enquêtant sur Dupin, Bannalec présente un portrait pittoresque d’une petite station balnéaire française remplie d’hôtels, d’une boulangerie, d’un magasin de journaux à potins et d’un coiffeur averti. Ne vous inquiétez pas trop du crime. Amusez-vous ici dans la vie quotidienne et la routine de la ville.

Vous devrez peut-être quitter le livre et courir vers Bistro Rafé À Westport pour une assiette française de steak et poulet dijonnaise.

Les après-midi pluvieux ou les soirées calmes, vous pouvez écouter « High on the Hog » sur Netflix. Basée sur le livre du même nom de Jessica B. Harris, la série en quatre parties explore le monde inconnu de la cuisine noire et son impact sur la culture américaine.

Partant d’Afrique dans le port négrier du Bénin, le chef Stephen Satterfield parcourt les marchés alimentaires avec Harris. L’igname et le gombo, les éléments constitutifs de la cuisine du Sud, sont un incontournable ici. L’histoire voyage jusqu’aux habitudes alimentaires de la côte de Caroline, où le riz était roi et où la culture côtière Jolla préserve une histoire orale de l’esclavage et des traditions culinaires de cette époque.

READ  Eden, le film français sur la scène électrique qui a conduit Daft Punk

Satterfield explore ensuite le rôle des cuisiniers et des cuisiniers dans la captivité des esclaves. Comme nous le savons maintenant, Thomas Jefferson et George Washington étaient tous deux nourris par les chefs esclaves notables James Hemings et Hercules. Enfin, l’histoire se déplace au Texas et à l’histoire de la nourriture et du barbecue des cow-boys noirs.

un voyage à Bobby Q À Norwalk, il peut être nécessaire de charger sur des côtes de poitrine ou de noix.

Bien que Satterfield ne soit pas un présentateur particulièrement charismatique, sa façon réfléchie d’interviewer et de discuter de cette histoire peu connue et difficile semble juste. À la fin de la série, l’influence de la cuisine et de la culture africaines sur l’alimentation américaine était évidente. Comme toute bonne presse alimentaire, elle donne faim.

Lors de voyages en voiture cet été, nous avons écouté le podcast « Cookbooks, Foods, and Stories » de Jennifer Cognard Black. C’est une nouvelle exclusivité Audible des grands tournois. Cognard Black, professeur d’anglais au Saint Mary’s College dans le Maryland, discute de la nourriture dans la fiction, contemporaine et classique. des livres de cuisine qui racontent des histoires à travers des recettes ; et les romans dans lesquels la nourriture et la cuisine sont un personnage majeur. Sa vue dégagée sur 10 anneaux fait rouler les kilomètres.

Frank Whitman est joignable au [email protected].

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer