Economy

De l’échec à l’empire : le milliardaire Hirotaki Yano, qui a créé le concept de « 1Live Store ».

Hirotaki Yano, le milliardaire fondateur de la chaîne discount japonaise Daiso, est décédé à l'âge de 80 ans. Il a créé un empire commercial et a été le pionnier du modèle dit du « magasin à un dollar », qui est devenu un énorme succès dans le monde entier, écrit-il. Examen de l'argent.

Selon Bloomberg, Yano valait 1,9 milliard de dollars au moment de sa mort. Il a commencé avec un seul magasin à Takamatsu, au Japon, en 1991, mais son idée était révolutionnaire. Alors que le pays est confronté à une bataille à long terme contre la déflation, l'homme d'affaires a répondu au besoin des consommateurs de produits abordables sans compromettre la qualité. Cette philosophie a rapidement séduit les acheteurs, faisant de Daiso un géant de la vente au détail. Avec 4 360 magasins au Japon et 990 à l'étranger, la chaîne propose de tout, des articles ménagers à la papeterie. Tous ses produits se vendent 100 yens japonais (0,62 euro) et l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de près de 4 milliards de dollars l'année dernière.

L’effondrement stupéfiant d’un empire immobilier de 30 milliards de dollars

L'empire s'est effondré lors de la plus grande crise immobilière que l'Europe ait connue depuis la crise financière mondiale.

Cependant, la success story de Hirotake Yano a commencé par un échec. Après avoir obtenu son diplôme de l'Université Chuo de Tokyo en 1967, Yano a occupé divers postes. Il reprend entre autres l'entreprise de pêche de son beau-père en faillite.

En 1972, il commence à vendre divers produits directement depuis le camion. C'est ainsi qu'est née l'idée de facturer 100 yens pour tous ses articles, afin qu'il ne perde pas de temps à épingler des étiquettes de prix sur chaque article. Cinq ans plus tard, il fonde Daiso, qui signifie « créer quelque chose de grand ».

READ  L'Allemagne préoccupée par le projet malien de mercenaires russes

« Son timing était parfait », a déclaré précédemment à Bloomberg Pascal Martin, associé chez OC&C Strategy Consultants. « Le premier magasin à 100 yens a ouvert ses portes en 1991, quelques années après l'éclatement de la bulle économique japonaise, lorsqu'un changement majeur dans la culture de consommation japonaise a commencé. »

Yano lui-même attribue son succès à la bonne combinaison de produits de Daiso, qui vend des articles de haute qualité pour 100 yens. Les responsables des achats de son entreprise négocient directement avec les fabricants pour commander de grandes quantités à bas prix.

L'empire du luxe LVMH de Bernard Arnault, qui lui a valu le titre d'homme le plus riche du monde

L'empire du luxe LVMH de Bernard Arnault, qui lui a valu le titre d'homme le plus riche du monde

L'année 2023 record pour l'empire du luxe d'Arnault, LVMH, se reflète également dans l'augmentation de sa richesse.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer