World

COVID-19 : les autorités sanitaires néo-zélandaises « surveillent de près » la nouvelle variante d’Omicron

Des personnes portant des masques marchent dans un centre commercial à Johannesburg.

Dennis Farrell/AFP

Des personnes portant des masques marchent dans un centre commercial à Johannesburg.

Une personne atteinte de Covid-19 est décédée, tandis que soixante-dix-sept personnes sont hospitalisées avec le virus et huit sont en unité de soins intensifs, car les responsables de la santé néo-zélandais sont également aux prises avec l’annonce d’une nouvelle variable à l’étranger.

Samedi, le ministère de la Santé a également annoncé qu’il y avait 145 nouveaux cas communautaires de Covid-19 en Nouvelle-Zélande.

Les autorités évaluent également les dernières informations internationales sur la nouvelle variante B.1.1529, également connue sous le nom d’Omicron.

« Cette souche particulière en est à ses balbutiements et comme pour tout développement émergent lié à Covid-19, nous surveillons et surveillons de près les preuves et les réponses des pays », a déclaré le département dans un communiqué.

Lire la suite:
* Variante Omicron : Quelle est la nouvelle souche Covid-19 en Afrique du Sud ?
* COVID-19 : un nouveau virus variant d’Omicron « hautement contagieux » – OMS

« Nous informerons de tout impact potentiel pour la Nouvelle-Zélande, notant que nous restons en bonne position pour minimiser l’impact de toute nouvelle variante avec l’isolement et des tests de routine des arrivées internationales. »

Le vice-Premier ministre Grant Robertson a déclaré vendredi que la variante Omicron, nommée par l’Organisation mondiale de la santé, avait été découverte en Afrique du Sud et constituait un « vrai signal d’alarme pour nous tous ».

Des scientifiques sud-africains ont déclaré que la nouvelle variante était une source de préoccupation en raison du grand nombre de mutations et de sa propagation rapide chez les jeunes adultes.

READ  Une personne s'est noyée et cinq ont disparu aux Fidji à la suite de l'ouragan Anna

Vendredi, Robertson a déclaré que la nouvelle alternative est la preuve que la pandémie n’est pas encore terminée.

Il a dit qu’il n’avait pas encore été découvert en Nouvelle-Zélande.

La personne atteinte de Covid-19, décédée, se trouvait à l’hôpital de la ville d’Auckland, a indiqué le département.

Le patient avait 80 ans et a été hospitalisé le 17 novembre.

Il s’agissait de 77 cas de personnes hospitalisées atteintes du Covid-19 à Auckland (31), Middlemore (28), North Shore (14), Waikato (3) et Rotorua (1).

Sur les huit de l’USI, sept se trouvaient à Auckland, tandis qu’un se trouvait dans le district des lacs DHB (Rotorua).

Jusqu’à présent, 92% des personnes éligibles en Nouvelle-Zélande (âgées de 12 ans ou plus) ont reçu leur première dose de COVID-19 et 85% ont été entièrement vaccinées.

La répartition des nouveaux cas communautaires était la suivante : Auckland (127), Waikato (13), Bay of Plenty (4) et Canterbury (1).

Northland

Deux nouveaux cas à Ruacaka. Ceux-ci ont été signalés après 9 heures du matin et seront officiellement ajoutés au nombre de cas dimanche.

Un cas précédemment signalé à Auckland a été reclassé comme un cas de Northland. Ils sont actuellement isolés à Kaikohe. Les deux nouveaux cas à Ruakaca sont liés à un cas existant et ont été isolés.

Auckland

Il y a 127 nouveaux cas à signaler à Auckland. Le personnel de santé aide désormais 3 993 personnes à s’isoler à domicile.

Waikato

Il y a 13 nouveaux cas dans la région, dont six à Te Keti, trois à Huntley, deux à Hamilton, un à Te Kuahata et un à Otorohanga. Tous font l’objet d’une enquête pour des liens avec des cas passés.

READ  Le prince Edward et Sophie rient de la réunion du prince Harry et de Meghan Oprah alors que la pétition exigeant la suppression des titres royaux approche les 60 000

Baie d’Abondance

Il y a quatre nouveaux cas aujourd’hui à Bay of Plenty. Tous les quatre ont été liés à des cas précédemment confirmés. Un à Kawerau, un à Tauranga et deux à T-Bock.

Le résident de Kawerau est en contact étroit avec un cas précédemment confirmé et est isolé depuis la semaine dernière.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer