World

COVID-19 : le directeur général de la santé déclare que la nouvelle variante XE doit être surveillée et prévient que des mesures plus strictes pourraient être nécessaires si elle atteint la Nouvelle-Zélande

« Ces virus échangent constamment du matériel génétique. Il semble donc que la variante XE soit probablement 10% plus contagieuse que la variante BA.2 qui est actuellement répandue dans tout le pays. »

Bloomfield a averti que s’il se rendait en Nouvelle-Zélande, des mesures plus strictes pourraient être nécessaires pour s’assurer que les hôpitaux ne soient pas contournés.

« On n’a pas encore vu ça [XE] Ici en Nouvelle-Zélande. On le trouve dans un certain nombre de pays d’Europe, mais en nombre relativement faible jusqu’à présent.

« Pour le moment, ce que nous aimerions examiner concernant cette variante, mais aussi toute variante vraiment nouvelle, c’est quelles sont ses caractéristiques qui pourraient signifier que nous devrons utiliser certaines des mesures que nous avons utilisées dans le passé.

«Cela inclut certaines mesures de feux de circulation autour des frontières intérieures plus strictes, bien sûr, nous réservons l’utilisation de masques – et je ne peux pas souligner à quel point cela est important non seulement pour Omicron mais pour d’autres maladies hivernales dont nous savons qu’elles commenceront à traverser la frontière. Nous examinerons donc les caractéristiques de cette variable, puis nous verrons quelles mesures nous mettons actuellement en œuvre et si elles sont suffisantes. »

L’OMS a déclaré qu’elle continuera de surveiller et d’évaluer de près les risques pour la santé publique associés aux variantes recombinantes et fournira d’autres mises à jour au fur et à mesure que les preuves seront disponibles.

La Nouvelle-Zélande est actuellement au milieu d’une épidémie de maladie d’Omicron, bien que les chiffres aient tendance à baisser depuis plusieurs jours maintenant.

READ  COVID-19 : troisième vague Omicron en Nouvelle-Zélande : une « image déconcertante »

Malgré la baisse, la Première ministre Jacinda Ardern a maintenu le pays au feu rouge lundi, affirmant « nous nous en sortons bien, mais nous sommes toujours dans une importante épidémie d’Omicron ».

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer