sport

Coupe de France. A Audrieu, le rêve d’Avranes s’est réalisé

Alderian est heureux de rencontrer l’USM Avranches. (Photo JS Audrieu)

Après être sortie du piège tendu par Etangs (R3), la JS Audrieu (D1) affrontera la goule Avranches, pensionnaire du National.

C’est l’émoi du pensionnaire du Département 1 JS Audrieu, qui s’apprête à vivre un moment historique avec la réception de l’US Avranches (N1) au 5Le dixième Tournée Coupe de France. Au siège de la Ligue normande de football, mercredi soir, le club dirigé par Philippe Gaultier a hérité du jackpot, tout comme le FC Moines (D3) va défoncer les épaules du FC Rouen (N2). « Nous étions dans les vestiaires en train de nous changer pour l’entraînement lorsque le tirage au sort a été effectué. » Dit avant de partager un fichier « C’était un grand plaisir de rencontrer une très bonne équipe. » Ses joueurs, réunis sur les réseaux sociaux pour connaître l’actualité.

Située entre Caen et Bayeux, la Jeunesse Sportive d’Audrieu est surtout rompue aux matchs de championnat divisionnaire. Sa qualification (0-1) pour la cinquième étape de la Coupe de France aux dépens du FC des Etangs (R3) permettrait, à l’heure des matchs, de côtoyer un adversaire expérimenté, évoluant six échelons au-dessus. « Nous n’avons jamais joué à 5Le dixième Organisez la compétition et c’est la première fois qu’une équipe nationale se dresse sur notre chemin. Philippe Gaultier confirme.

Avranche, « Affiche de Rêve » de J. Audrio

Les propos ont été complétés par Simon Faber, défenseur central de 26 ans. « Nous voulions tirer sur N3 ou R1 pour continuer à entrer dans l’histoire mais tirer sur le plus gros, c’est une affiche de rêve après avoir disputé les quatre premiers tours. » Rencontrer une référence sur la région, et respecter le jeu supplémentaire des maillots, comme c’étaient les espoirs d’un professeur d’éducation physique à Versailles qui ne sont pas forcément impatients à cause du caractère  » Inédit «  de cette rencontre.

READ  Wayne Rooney pense que Paul Pogba devrait quitter Man United cet été

L’opportunité ne vient jamais « Une fois dans la vie d’un footballeur »Surtout dans un club amateur avec seulement deux équipes. A part le foot, on passe notre temps ensembleconfiance. Le bureau se compose exclusivement de deux joueurs. Tout le monde se connaît ici, c’est pourquoi je suis revenu. » La consolidation a notamment permis à la JSA de se qualifier 10 pour 11 face à un adversaire évoluant en Zone 3 au tour précédent.

Près de 1 200 personnes sont attendues au Bayou

En progression continue depuis cinq ans, ce club familial qui impressionne une ville d’environ 1 200 habitants, se retrouve sous les projecteurs depuis le tirage au sort. Malgré l’engouement suscité par cette affiche, le président tente de garder les pieds sur terre. « Nous n’avons pas changé nos habitudes et le maître mot reste le plaisir. » constate Philippe Gaultier, joueur et président du club pendant dix ans. Du coup, le groupe avance, avec une certaine certitude puisque le lieu de rendez-vous a été décidé.

« Nous remercions le Bayeux Club qui a prêté son stade pour cette occasion car nous n’avions pas la capacité d’accueillir beaucoup de monde.Simon Faber dit : Nous attendons donc jusqu’à 1 200 personnes avec des entrées payantes. C’est formidable de savoir que pendant la saison régulière, nous avons environ 100 fans qui nous suivent, et même s’il y a une défaite à la fin, nous serons fiers d’avoir traversé ce cycle. » Les chances de qualification sont minces, comme le sait JS Audrio. Mais rien n’enlèvera ce petit morceau d’histoire qui, pendant deux semaines, aurait changé le quotidien de ces joueurs amateurs.

READ  Le Championnat des Six Nations: l'Écosse a choqué la France avec le cadeau des Gallois

« Nous sommes un club familial, humble ! »

« En fait, nous ne sommes plus dans notre quotidien » Philip Gaultier rit. Une note tout aussi utile de Simon Faber. Nous sommes en alerte depuis une semaine, pas habitués à ce genre de rencontre. Il faut gérer beaucoup de choses en très peu de temps. » Tout sera fait sur et en dehors du terrain pour rendre ce moment inoubliable mais aussi « éviter les humiliations » Au sol car il faudrait tenir « temps maximum ».

Mathématiquement parlant, le plan de match semble clair mais la fête s’annonce aussi belle en Normandie que l’espère Philippe Gaultier. Nous souhaitons organiser une grande fête, mettant en avant les enfants du cartel, les bénévoles et les sponsors. Nous sommes une famille, un humble club. JSA fait de son mieux pour assurer le succès et l’image de cette célébration. »

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer