World

Coronavirus : les dernières nouvelles du COVID-19 dans le monde – Mardi 11 janvier

« fait partie de notre vie »

Certains parents craignaient que leurs enfants soient exposés, mais d’autres étaient soulagés.

« Je le pense [pandemic] « Elle fera toujours partie de nos vies, il est donc important pour eux de se connecter avec les autres », a déclaré Ana Amado, 33 ans, alors qu’elle accouchait de sa fille de 11 ans, Miguel, dans une école de Lisbonne.

Et de plus en plus, il y a de l’espoir pour la fin du cauchemar.

L’alternative s’amenuise en Afrique du Sud, où elle a été découverte pour la première fois en novembre.

Un ancien haut responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prédit qu’Omicron serait le dernier coup dur porté à la pandémie.

« Les épidémies ne se terminent pas par un énorme boom mais par de petites vagues, car beaucoup sont infectées ou vaccinées », a déclaré à Reuters Rafael Bengua, cofondateur de l’Institut de Bilbao pour la santé et la stratégie. « Après Omicron, nous ne devrions plus nous soucier de rien de plus que de petites vagues. »

Les émotions suscitées par les vaccinations ont été attisées par l’épopée Novak Djokovic, classé n°1 aux championnats du monde de tennis en Serbie. Il a été libéré de la détention de l’immigration après avoir remporté une action en justice pour rester en Australie alors qu’il poursuivait un record de 21 Grand Chelem.

Djokovic, qui s’oppose aux vaccinations obligatoires, avait été détenu consécutivement en raison d’une exemption médicale pour être autorisé à jouer dans le prochain Open d’Australie.

Il y a également eu des frictions politiques en France, le membre du parti au pouvoir, Stéphane Clérou, affirmant avoir été attaqué par des manifestants protestant contre les permis de santé liés au coronavirus.

READ  Le secrétaire à la réponse au COVID-19, Chris Hipkins et le Dr Ashley Bloomfield, accusés de `` dissimuler un retard de vaccination ''.

Le pape François est entré dans le débat, soutenant la vaccination et mettant en garde contre les positions idéologiques étayées par des « informations non fondées » et des « faits mal documentés ».

L’Australie, qui a été relativement protégée, a passé 1 million de cas, dont plus de la moitié la semaine dernière.

L’Inde a également connu une multiplication par huit des infections quotidiennes au cours des 10 derniers jours, bien que les admissions à l’hôpital soient bien inférieures à celles de la vague précédente, grâce à la formule delta.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer