World

COP26 : Le charbon en tant que leaders proches d’un accord sur le climat

Un projet d’accord lors du sommet sur le climat COP26 a édulcoré les engagements à mettre fin à l’utilisation du charbon et d’autres combustibles fossiles, alors que les nations se précipitent pour parvenir à un accord après deux semaines de pourparlers.

Photo: 123RF

Alors que le langage autour des combustibles fossiles a été atténué, l’inclusion de l’engagement dans un éventuel accord sera considérée comme un moment historique.

Un accord doit être trouvé d’ici la fin du sommet, qui en est à ses dernières heures.

La réunion de l’ONU est considérée comme cruciale pour freiner les effets du réchauffement climatique.

Le projet d’accord, publié à la suite des pourparlers de toute la nuit, appelle également à des délais plus stricts pour que les gouvernements révèlent leurs plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il renforce également le soutien aux pays pauvres qui luttent contre le changement climatique.

Les négociations pour un accord final peuvent se prolonger jusqu’à aujourd’hui, voire plus longtemps.

« Ce texte est minime. Les prochaines heures marqueront une nouvelle aube », a déclaré Simon Steele, ministre de la Résilience climatique de Grenade, une petite île très vulnérable au changement climatique.

« Si le script résiste aux coups qu’il pourrait prendre, nous gardons nos ongles à 1,5°C », dit-il, faisant référence à l’ambition de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5°C pour éviter les pires effets du changement climatique.

Les négociateurs des pays qui dépendent des combustibles fossiles pourraient tenter d’amender le texte avant la fin du sommet.

READ  TikTok perplexe après qu'une femme ait affirmé que nous portions mal nos vestes

Les groupes climatiques ont accueilli avec prudence les signes de progrès sur le projet, mais ont déclaré qu’il restait encore un long chemin à parcourir.

« La ligne principale pour la suppression progressive des subventions au charbon et aux combustibles fossiles a été sérieusement affaiblie, mais elle est toujours là et doit être renforcée à nouveau avant la conclusion de ce sommet », a déclaré Jennifer Morgan de Greenpeace International.

« Mais il y a ici un langage qui vaut la peine de s’en tenir, et la présidence britannique devra se battre de toutes ses forces pour préserver les éléments les plus ambitieux de l’accord », ajoute-t-elle.

Le professeur Jim Watson de l’University College London a déclaré que le projet d’accord contenait des éléments encourageants, mais dans l’ensemble, il était « loin d’être assez ambitieux ».

Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres.

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a averti que la COP26 allait probablement manquer l’objectif de réduire l’alerte mondiale.
Photo: Christina Koekler/AFP

Le projet intervient après que le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a averti la COP26 Vous ne pouvez pas atteindre vos objectifs L’objectif essentiel de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est de « soutenir la vie ».

Limiter le réchauffement à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels est un élément essentiel de l’Accord de Paris que la plupart des pays ont signé. Cela nécessite de réduire les émissions mondiales de 45 % d’ici 2030 et de les réduire à zéro d’ici 2050.

Les scientifiques disent qu’un exemple de l’impact du réchauffement climatique supérieur à 2 degrés Celsius est la mort de presque tous les récifs coralliens.

READ  Un panneau d'affichage cinglant est garé devant une école d'élite à Sydney après qu'un ancien élève de votre femme a évité d'être condamné

Une version antérieure de l’accord appelait les parties à « accélérer l’élimination des subventions au charbon et aux combustibles fossiles ».

Cela a été modifié pour appeler à « une accélération implacable de l’élimination progressive de l’énergie au charbon et des subventions inefficaces aux combustibles fossiles ».

Le charbon résiduaire est du charbon qui est produit sans utiliser de technologie pour capturer le carbone qui est émis.

Mais le projet appelle les pays à soumettre leurs plans – connus sous le nom de contributions déterminées au niveau national – pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter au changement climatique d’ici le Sommet sur le climat de l’année prochaine. Les accords précédents exigeaient que les pays soumettent des CDN tous les cinq ans.

-BBC

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer