Tech

Connaissez-vous l'étiquette téléphonique?

1. Lorsque vous appelez un inconnu, indiquez-vous clairement votre nom, l'entreprise ou le service dans lequel vous travaillez ?

A) Oui, je devrais me présenter.

b) Si je suis pressé, je risque de rater l'explication. Cela dépend de la situation.

A) Non, j'explique simplement ce que j'appelle. Pas besoin de donner mes coordonnées personnelles.

2. À quelle fréquence répondez-vous aux salutations de votre interlocuteur ?

A) Moi aussi, je dis toujours bonjour. C'est la bonne façon.

b) S'il parle vite et va droit au but, je ne le salue pas pour ne pas l'interrompre.

A) Je n’ai pas fait attention, ce n’est pas grave.

3. Essayez-vous de parler clairement, de manière compréhensible, fort et pas trop vite ?

A) Oui ! C'est l'appel téléphonique et il faut le comprendre à distance.

b) Probablement oui, c'est ce que je me dis en principe.

c) Si je suis pressé, je n'ai pas le temps d'essayer d'expliquer lentement.

4. Si vous deviez enregistrer la conversation, préviendriez-vous votre interlocuteur ?

A) Oui, c'est vrai.

b) En général, oui, mais il m'arrive aussi d'oublier.

c) Non. Pourquoi devrais-je faire ça?!

5. Lorsque vous parlez à un vendeur, le ton de votre voix témoigne-t-il de l'intérêt ?

A) Si je n’ai pas besoin du produit, je dis poliment que je ne veux pas l’acheter.

b) Cela dépend de ce qu'ils me proposent d'acheter.

c) Je raccroche immédiatement parce que je n'ai pas le temps.

6. Avez-vous un bloc-notes et un stylo à portée de main pour prendre des notes pendant l'appel téléphonique ?

A) Oui, s’il s’agit d’un travail, je dois souvent noter des détails importants.

b) Non, j'enregistre sur mon téléphone pendant que je parle.

Q) Non, s'il vous plaît envoyez-moi les informations si je ne me souviens pas de quelque chose.

READ  AllRail réclame une directive linguistique européenne pour améliorer les services transfrontaliers

7. Au cours d'une conversation, est-ce qu'il vous arrive de fumer, de mâcher ou de boire ?

Non. Il est très ennuyeux d'entendre si l'interlocuteur mange ou boit en parlant.

b) Si j'en parle à mes proches, je le fais souvent. Ce n'est cependant pas une conversation formelle.

c) Je n'ai pas remarqué. peut etre oui.

8. Lorsque vous parlez au téléphone, effectuez-vous d’autres tâches ?

A) La plupart du temps, non. Prévoyez du temps pour la conversation.

b) Oui, je joue souvent sur haut-parleur lorsque j'effectue d'autres travaux au bureau ou à la maison.

c) Bien sûr ! Qui a le temps de simplement parler au téléphone et de ne rien faire d'autre ?!

9. Préparez-vous à l’avance les appels téléphoniques importants ?

A) Oui, je réfléchis aux questions et réponses possibles.

b) Non, car cela semble artificiel et mes réactions le seraient.

A) Non, je n'ai rien à craindre. J'adore l'improvisation.

10. Cela vous dérange-t-il à chaque fois que j'appelle ?

C) Oui, parce que je sais que de deux heures de l'après-midi à quatre heures de l'après-midi, il n'est pas permis d'appeler. Alors on peut se reposer.

b) Si j'appelle mes proches, je ne regarde pas l'heure.

c) Il n'y a jamais de mauvais moment pour un appel téléphonique, et cela peut être urgent. Je suppose que si l'intervieweur n'est pas à l'aise, il ne décrochera pas.

11. Essayez-vous d'être très concis et précis dans votre discours ?

A) Oui, pour que mon interlocuteur puisse me comprendre.

b) Cela dépend à qui je parle.

c) Non, ça ne sert à rien d'essayer.

12. Utilisez-vous un haut-parleur dans les lieux publics ?

A) Non, je ne veux pas que les autres entendent ce que je dis au téléphone.

b) Si je n'ai pas la possibilité de tenir le téléphone en main, je mets parfois la conversation sur haut-parleur.

READ  Google s'engage à travailler avec le régulateur britannique sur un plan de suppression des cookies du navigateur

A) Je ne m'inquiète pas du fait que les autres écoutent la conversation et je ne pense pas que ce soit un problème.

13. Si vous sortez avec vos amis et que votre proche vous appelle, leur parlez-vous longtemps ?

A) Non, je dis que je suis absent et que je t'appellerai plus tard.

b) S'il y a quelque chose d'important, j'attends qu'il me le dise et puis je raccroche.

A) Oui, mais je ne pense pas que cela entre en conflit avec les autres.

résultats:

La plupart des réponses A :

Pour vous, passer des appels téléphoniques est une chose très importante et vous le gérez de manière responsable. Vous savez que parfois ils font une première impression et vous essayez d’être gentil, poli et amical.

Souvent, lors d'une conversation téléphonique, vous analysez quoi et comment parle votre interlocuteur. S'il est au travail, remarquez s'il respecte l'étiquette des conversations téléphoniques, quelles phrases il utilise et quel ton il utilise pour mener la conversation.

B a répondu davantage :

Vous devez améliorer un peu le comportement de votre téléphone. C'est une bonne idée d'être plus professionnel lorsque vous appelez pour affaires.

La formulation et le contexte sont des éléments clés du message ou du message vocal que vous laissez avant un appel. Un simple « appelez-moi » peut sembler urgent et faire croire à une personne qu’il y a une urgence. Déterminez si la question est urgente ou non.

La plupart des réponses « C » :

Faites un effort supplémentaire lorsque vous êtes au téléphone. Cela peut paraître simple, mais votre attitude compte en réalité beaucoup. Un ton aigu et ennuyeux, des expressions grossières, une prononciation incorrecte et un manque d'intérêt aliéneront l'interlocuteur pour toujours. Si vous avez des conversations au travail, cela peut être essentiel pour vous. Ce serait bien si vous vous comportiez plus poliment, preniez en compte votre interlocuteur et montriez plus d'intérêt pour la conversation.

READ  Les performances du Mercedes-AMG GT Concept E présentées en avant-première avec plus de 800 chevaux

Quelles sont les erreurs typiques ?

L’étiquette des appels téléphoniques est très utile non seulement dans un environnement professionnel mais aussi au niveau personnel. C'est la qualité qui est appréciée et recherchée chez les gens. C'est souvent la conversation avec la secrétaire qui donne la première impression de l'entreprise. Si une personne semble dure et désagréable dans son ton de voix ou si elle est trop concise dans ses mots, il est peu probable qu'elle vous fasse bonne impression. Voici les erreurs les plus courantes qui surviennent lors des appels :

1. L'appelant ou le répondant ne s'identifie pas. Lorsque vous appelez quelqu'un, vous devez toujours vous présenter : qui vous êtes et ce que vous appelez. Si vous travaillez pour une entreprise, vous devez vous présenter au nom de l'entreprise lorsqu'elle vous contacte. Cependant, vous devez le faire clairement et clairement, et ne pas prononcer votre nom à la hâte et vaguement.

2. Vous manquez la conversation promise. Vous acceptez de vous rencontrer à une certaine heure et un certain jour, mais vous ne cherchez jamais la personne que vous avez promis de contacter. Ce n’est vraiment pas professionnel. Si un travail se présente, parlez simplement ou envoyez un SMS à la personne en question, présentez vos excuses et dites-lui que vous lui répondrez sous peu.

3. Comportez-vous de manière grossière en parlant. Vous marmonnez dans votre barbe, vous êtes trop sec, votre comportement est agressif, etc. – Ce sont tous des comportements malheureux lors d'une conversation, qu'elle soit professionnelle ou personnelle.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer