Economy

BNB a pris une décision ! Risques salariaux

Le PIB de la Bulgarie devrait croître de 2,2% cette année après une augmentation de 1,8% en 2023. C'est ce qui ressort des nouvelles prévisions macroéconomiques de la BNB publiées mardi.

Cela représente une révision à la baisse par rapport aux prévisions de décembre de la BNB pour une croissance du PIB de 2,5% en 2024.

Selon la Banque centrale, la croissance sera soutenue par la demande intérieure, tandis que les exportations nettes seront affectées négativement.

La demande intérieure devrait être soutenue par une consommation privée accrue dans un contexte d’augmentation des revenus réels du travail, de croissance de l’activité d’investissement et d’augmentation de la consommation publique.

Le principal impact sur l’accélération de la croissance du PIB réel est la transition supposée de la contribution à la variation des stocks de fortement négative en 2023 à neutre en 2024, stipulée dans les nouvelles prévisions de la BNB.

D’un autre côté, la dynamique négative des exportations nettes reflète la croissance attendue plus importante des importations que des exportations de biens et de services.

La demande extérieure de biens et services bulgares devrait croître de 2,1% en 2024 et s'accélérer pour atteindre 3,3% en 2025 et 3,4% en 2026.

La BNB s’attend également à ce que la croissance du PIB réel s’accélère en 2025 pour atteindre 3,3 %, puis ralentisse à 2,6 % en 2026, cette dynamique étant largement déterminée par le profil supposé des investissements publics.

La Banque centrale s'attend à ce que l'inflation annuelle coordonnée de la Bulgarie ralentisse à 2,3% à la fin de cette année et que l'inflation à moyen terme atteigne 3%.

READ  Le président Biden réduit sa tournée asiatique alors que les espoirs d'un accord sur la dette grandissent

Fin 2025, l’inflation devrait s’accélérer légèrement pour atteindre 2,7% et se maintenir à ce niveau fin 2026. À moyen terme, la BNB s’attend à ce que la contribution positive des composantes de base à l’inflation globale reste significative.

La BNB note également que les risques pesant sur les prévisions de croissance du PIB réel devraient être équilibrés pour 2024, tandis que pour 2025 et 2026. Il existe des risques majeurs de croissance plus faible par rapport au nouveau scénario de référence, compte tenu des conflits géopolitiques mondiaux en cours.

En outre, il subsiste un risque interne important de mise en œuvre plus lente que prévu des projets d'investissement financés par des fonds nationaux et européens, indique le rapport de la banque centrale.

Avant que les anticipations d’inflation ne se réalisent à court terme, il existe des risques d’augmentation des prix à la consommation plus lente par rapport au scénario de référence, tandis qu’à moyen terme, il existe des risques d’inflation plus élevée que prévu.

À court terme, les risques de baisse des prix à la consommation proviennent principalement de la possibilité d'une baisse plus importante que prévu des prix fixés par l'administration, ainsi que de la possibilité pour les entreprises de répercuter plus fortement et plus rapidement la baisse des prix des matières premières sur les marchés internationaux dans leurs prix finaux. . Prix ​​à la consommation dans le pays.

À moyen terme, la possibilité d'une indexation plus rapide et plus fréquente des salaires dans des conditions de pénurie de main-d'œuvre, de croissance plus forte que prévu de la demande des consommateurs, ainsi que d'augmentations de prix plus élevées que prévu des biens et services à des prix déterminés administrativement. , représentent des risques à moyen terme. Le BNB indique une tendance à une inflation plus élevée par rapport au scénario de base.

READ  Le message des Jeux olympiques nord-coréens pourrait signaler l'arrêt des essais de missiles (analystes)

Retrouvez toute l'actualité de Standartnews.com

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer