Economy

Black Friday – Bruno Le Maire demande un report de la réunion commerciale

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a demandé mercredi 18 novembre aux plateformes de commerce électronique de reporter la réunion du Black Friday, alors que le pays en pleine maîtrise pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Il fallait s’y attendre. Face aux nombreux barrages contre le Black Friday (et Amazon) depuis le début du deuxième confinement, le rendez-vous commercial de fin d’année était dans l’œil de la tempête. De les fédérations professionnelles ont en fait appelé à une interdiction, les petits commerçants étant très fortement impactés par le retour de l’enfermement et les mesures restrictives prises par le gouvernement. C’est au tour du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, d’exprimer la même demande aux acteurs de la distribution. L’opération promotionnelle “Black Friday” est théoriquement prévue le vendredi 27 novembre, mais ces dernières années, elle a démarré une semaine avant avec un Semaine du vendredi noir.

Vendredi prochain est-il vraiment la bonne date pour avoir un Black Friday? Ma réponse est non“, a affirmé le ministre lors de la séance de questions au gouvernement au Sénat. Les acteurs de la grande distribution et du commerce en ligne sont sollicités par Bruno Le Maire pour”examiner toutes les possibilités de reporter cette opération qui n’a pas de sens dans les circonstances actuelles“.”J’aurai l’occasion de leur parler “et” leur demander de faire preuve d’un sens des responsabilités.«en cette période d’épidémie et de crise, a-t-il insisté.

Des plateformes qui se préparent à l’éventualité

Cette «annulation» est quelque chose que les grands sites de vente en ligne anticipent depuis un certain temps. Certains évitent soigneusement de faire référence au Black Friday dans leur communication. D’autres comme Amazon, également la cible de nombreuses critiques, envisagent une telle possibilité. Le PDG d’Amazon France, Frédéric Duval, a déclaré le 11 novembre à LSA : “Nous avons arrêté notre campagne publicitaire, Black Friday avant l’heure, sur une base volontaire et en responsabilité. Quant au Black Friday, il est trop tôt pour en parler. Nous vivons une période difficile, je veux que nous revenions à la normale le plus rapidement possible. “Deux jours plus tard, sur RMC, il a récidivé:”Nous sommes encore à 15 jours de l’événement potentiel, nous avons le temps de prendre des décisions. Les autorités parlent régulièrement et changent parfois d’avis“.

READ  Carlos Ghosn participera à un documentaire et à une mini-série sur sa vie

Le gouvernement doit se prononcer dans les prochains jours sur les modalités d’un relâchement progressif du confinement à partir du 1er décembre. Il devra répondre notamment aux élus et aux organisations professionnelles qui demandent la réouverture des petites boutiques dites “non essentielles”. le 27 novembre. Ces derniers craignent d’être pénalisés par rapport aux entreprises restées ouvertes et aux sites de vente en ligne au début du Black Friday, leur survie économique étant désormais engagée pour certains.

Avec le Premier ministre, avec le président de la République, nous mettons tout en œuvre pour que cette réouverture puisse avoir lieu (…) dès que les conditions sanitaires le permettent.», a assuré Bruno Le Maire.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer