Top News

Après avoir repris un centre commercial à Chennai, des poupées géantes seront exposées par la société française Les Grandes Personnes à Pondichéry.

Dans le cadre de Bonjour India 2022, des poupées grandeur nature se sont produites à travers le pays

Dans le cadre de Bonjour India 2022, des poupées grandeur nature se sont produites à travers le pays

Couinement ravi. Un soupir d’horreur. Des rires ont rempli la cour du Phoenix MarketCity à Chennai, vendredi soir. Écrasant la foule se trouve une famille de poupées géantes : Karna, Kanchana et leur fille mi-tigre Minu. Il y a aussi Sheena, une petite vagabonde qui navigue dans l’espace, danse, secoue quelques têtes et marche sans vergogne parmi des couples détendus et d’autres spectateurs. Des artistes de Koothu-P-Pattarai basés à Chennai jouent de la batterie en arrière-plan.

Des artistes de Koothu-P-Pattarai basés à Chennai jouent de la batterie en arrière-plan | Source de l’image : VELANKANNI RAJ B

Les poupées jouent les personnages intégrés dans Un tour du destin, produit par Les Grandes Personnes, un groupe d’Aubervilliers en France qui fabrique des poupées géantes depuis plus de 20 ans. Ce spectacle fait partie de Bonjour India 2022 qui célèbre 75 ans d’indépendance de l’Inde et des relations indo-françaises. Il est organisé par l’Ambassade de France en Inde, l’Institut Français et l’Alliance Française Inde.

| Source de l’image : VELANKANNI RAJ B

« L’idée du groupe est de faire de l’art pour tout le monde, pas seulement pour les gens qui fréquentent les musées », explique Caroline Brion, membre des Grandes Personnes. La hauteur des poupées est comprise entre trois et quatre mètres. Elles sont en papier mâché. Un autre membre du groupe, Yoann Cottet, explique que la structure a des fils à ressort à l’intérieur pour faciliter un meilleur mouvement. Interrogé sur leur poids, « ce n’est pas lourd. » Les poupées sont équipées de sacs à dos rembourrés. que les interprètes portent au début du spectacle ; cela donne plus de hauteur à la structure.

Derrière les coullisses

Dans les coulisses | Source de l’image : VELANKANNI RAJ B

Il faut environ trois semaines pour fabriquer une poupée. Il y a un arbre central autour duquel les pièces collent. « Parfois, quatre personnes travaillent seules sur la tête », explique Yuan. Ce lot de poupées a été fabriqué à Pondichéry, en Inde. Nous avons commencé à travailler dessus en mars 2020, lors d’un atelier à Pondichéry, principalement avec des étudiants en théâtre. « On n’a pas pu le finir à cause du Covid et on a dû rentrer en France », raconte Caroline. En octobre dernier, les poupées inachevées ont été ramenées en France où elles ont ensuite été achevées avant d’être renvoyées en Inde pour le spectacle qui a débuté dans les jardins Lodhi de Delhi et se déroulera désormais à Pondichéry le 3 avril (dans le parc, de Gandhi Thidal à le Consulat de France).

Avec tant de voyages avec les poupées, les créateurs au fil des ans ont découvert de nouvelles façons de rendre chaque partie du corps plus compacte afin qu’elle puisse tenir dans des boîtes plus petites, contrairement aux plus grandes valises qui ont été déplacées plus tôt.

Yuan dit qu’il y avait des moments où les poupées, en tournée, nécessitaient des travaux de réparation. Il y a une équipe prête à arranger les choses. C’est beaucoup de travail et comprend de la sculpture, du marionnettisme, de la manipulation de costumes et des sourires de Caroline.

Après avoir fait leurs débuts en Inde, les poupées reviendront une nouvelle fois en France pour assister à des spectacles Un tour du destin dans tout le pays.

READ  L'histoire indienne sans le Deccan c'est comme l'histoire européenne moins la France

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer