sport

Apple a poursuivi les développeurs d’applications français pour les frais de l’App Store

Le logo Apple est suspendu au-dessus de l’entrée de l’Apple Store sur la 5e Avenue, dans le quartier de Manhattan à New York, le 21 juillet 2015. REUTERS/Mike Segar

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

1er août (Reuters) – Les développeurs d’applications français ont poursuivi Apple Inc (AAPL.O) lundi, accusant le fabricant d’iPhone d’avoir enfreint la loi antitrust américaine en leur facturant des frais excessifs pour l’utilisation de son App Store.

Les plaignants dans le recours collectif proposé incluent la Société du Figaro, qui développe l’application d’actualités Figaro ; L’Équipe 24/24, qui développe l’application d’actualités sportives et de diffusion en direct L’Équipe, et Le Geste, association d’éditeurs de contenus français.

Selon la plainte déposée devant le tribunal fédéral d’Oakland, en Californie, Apple a abusé de son pouvoir de monopole pour distribuer des applications sur les appareils mobiles iOS en déléguant une seule boutique d’applications à ces appareils.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Les plaignants ont déclaré que cela permettait à la société californienne de Cupertino de facturer des commissions « supérieures à la concurrence » de 30 % pendant 14 ans, plus 99 $ de frais annuels pour les développeurs d’applications, tout en restreignant l’innovation et le choix des consommateurs.

« Il n’y a aucune nécessité commerciale légitime ou justification pro-concurrentielle pour la conduite d’Apple », indique la plainte. « Au lieu de cela, les actions d’Apple sont conçues pour détruire la concurrence. »

Apple n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

READ  Redbath insiste sur le fait que l'Ecosse peut montrer le potentiel de l'équipe U-20 pour rebondir contre la France

La plainte de lundi demande une injonction contre toute conduite anticoncurrentielle, ainsi que des dommages-intérêts triples pour violation des lois fédérales antitrust et californiennes.

Les plaignants sont représentés par le cabinet d’avocats américain Hagens Bermann Sobol Shapiro, et Firouz Masmi Dazi, basé à Paris.

Le procès de lundi est similaire à l’affaire précédente de Huggins Berman contre Apple, qui a abouti en août dernier à un règlement de 100 millions de dollars de petits développeurs iOS qui ont décrit les commissions d’Apple comme gonflées. Lire la suite

En juin, la société a conclu un règlement de 90 millions de dollars avec Alphabet Inc (GOOGL.O) Google concernant les relations de son App Store avec les développeurs. Lire la suite

L’affaire est Société du Figaro et al contre Apple Inc, US District Court, Northern District of California, n° 22-04437.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Jonathan Stemple rapporte) à New York. Montage par Bill Bercrot

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer