Tech

alliance sans précédent entre l’américain Google et le français OVH

C’est l’alliance de deux entreprises qui se placent souvent aux extrémités opposées du «cloud», ce marché gigantesque et délicat des services de données et logiciels hébergés en ligne: d’une part, Google, le géant américain du secteur, d’autre part OVH Cloud, le champion de France. Les deux entités ont annoncé, mardi 10 novembre, «Un partenariat stratégique». Cela vise à construire une offre “de confiance” qui permet aux entreprises françaises et européennes de “Répondre à leurs besoins croissants en termes de contrôle strict de leurs données, de sécurité, de transparence et de confidentialité”, selon un communiqué de presse.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Numérique: le cloud, un enjeu de souveraineté

La firme californienne et la société de Roubaix fournissent ainsi ” Le meilleur des deux mondes “, en combinant leurs atouts respectifs: logiciel pour Google, infrastructure et hébergement en France pour OVH. Concrètement, OVH intégrera désormais «Anthos» dans l’une de ses offres. Cette plateforme a été développée par Google pour permettre aux entreprises et administrations de gérer des clouds de tous types – publics (hébergés sur les serveurs d’un fournisseur de cloud) ou privés (hébergés sur des serveurs dédiés, souvent par l’entreprise) – et tous les prestataires: Google, Amazon , Microsoft, OVH …

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le cloud est devenu le Saint Graal des géants numériques américains

En termes d’hébergement, l’offre sera “Entièrement exploité et géré” en France et en Europe, par OVH Cloud, qui hébergera les données sur un «Cloud privé hébergé», un espace réservé à une entreprise sur des serveurs spécifiques. “Ni les données ni les métadonnées (qui décrivent les données) ne seront accessibles à Google”, dit-on chez OVH. Du côté logiciel, ce dernier, dont il n’est pas le cœur de métier, précise qu’il continuera à collaborer avec son écosystème de développeurs externes, qui pourront greffer ses applications sur Anthos.

READ  le plus grand site de stockage de batteries de France mis en service en 2021

Pression des politiciens et du marché

Ce partenariat sans précédent est d’une importance politique car le marché du cloud est bouleversé par le débat sur la souveraineté des données et des technologies. Il s’agit d’une question de principe pour les acteurs européens, mais aussi de protection des données, car elles sont susceptibles d’être rendues accessibles en vertu des lois américaines à portée extraterritoriale comme le Cloud Act.

En France, un cas incarne particulièrement cette polémique: le Health Data Hub, la plateforme de centralisation des données de santé françaises à des fins de recherche, initialement hébergée chez l’américain Microsoft. Signe de la tension, le secrétaire d’Etat en charge du numérique, Cédric O, a annoncé début octobre, voulant ” transférer ” sur les plateformes françaises ou européennes. OVH est l’un des candidats à l’héberger.

Lire aussi Données de santé: le gouvernement veut rapatrier le Health Data Hub, hébergé chez Microsoft

“Non exclusif”, le partenariat OVH-Google en préfigure peut-être d’autres. Le champion français pourrait ainsi s’associer à Amazon ou Microsoft. Face à la pression des politiques et du marché, les grands acteurs américains cherchent à apporter des réponses. Ils s’assurent déjà que les données sont cryptées et accessibles uniquement par le client. Ils peuvent également tenter d’échapper à l’extraterritorialité, en mettant en place des structures hébergées en France. Mais sceller les partenariats avec les acteurs locaux est désormais une voie supplémentaire. Ce qui pourrait atténuer les critiques sur la sécurité des données, mais pas forcément celles de la perte de souveraineté économique européenne.

READ  le nouveau sosie d'Apple Watch est déjà 50 € moins cher

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer