Economy

Affaire Ghosn: l’ancien secrétaire général de Renault convoqué par les tribunaux

Les auditions se succèdent au bureau de Bénédicte de Perthuis, situé au 15e étage du tribunal de justice de Paris. Elle est l’un des deux juges d’instruction chargé de faire la lumière sur la gestion contestée de Carlos Ghosn, lorsqu’il dirigeait le constructeur automobile Renault-Nissan. Ce vendredi, c’est au tour de Mouna Sepehri, qui était l’incontournable secrétaire générale de Renault d’être, selon les informations de Libération, appelé par les juges. Il faut l’entendre sur la rémunération versée par Renault-Nissan BV (RNBV), société hollandaise aux commandes des deux constructeurs, à des consultants «haut de gamme»: l’ancienne ministre de la Justice Rachida Dati et le spécialiste de la sécurité Alain Bauer. Le premier a reçu 300 000 euros par an sur une période de trois ans. Le second était payé à hauteur de 280 000 euros par an: 200 000 euros payés par RNBV et 80 000 euros payés par les autres sociétés du groupe. Cependant, pour ce type de contrat, si l’ancien PDG Carlos Gh

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour continuer la lecture, abonnez-vous

1 mois pour 1 €

Lire Libé illimité

Avez-vous déjà un compte abonné?

Je connecte

  • Tous nos articles en
    illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa publication
  • Nos newsletters
    exclusivités
  • CheckNews, notre service de Vérification des faits


Laurent Léger

,


Franck Bouaziz

READ  "L'Equipe" lance un plan de sauvegarde des emplois et entend supprimer une soixantaine d'emplois

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer