Economy

20% des Français avouent être découverts chaque mois

Selon une enquête de Panorabanques.com pour Le parisien, ils sont un sur six, c’est-à-dire au moins une fois par an.

Selon l'étude Panorabanque 2020, six Français sur dix se retrouvent dans le rouge au moins une fois par an.
Selon l’étude Panorabanque 2020, six Français sur dix se retrouvent dans le rouge au moins une fois par an. Nouvelles photos – stock.adobe.com

Terminer le mois dans le rouge est la peur de nombreux Français. Pour 20% d’entre eux, cela devient souvent réalité. Selon une enquête du comparateur de frais de banque en ligne Panorabanques.com pour Le parisien , un Français sur six est découvert au moins une fois par an et deux sur dix sont découverts chaque mois. L’étude précise également que le découvert autorisé s’élève à “235 euros en moyenne sur dix jours par mois, cinq fois par an”.

L’année dernière, ils étaient six sur dix à se retrouver dans le rouge au moins une fois par an et 21% des répondants ont dépassé leur découvert autorisé, selon une étude de Panorabanques. Une situation qui touche souvent les ménages les plus modestes sans épargner les plus aisés puisque 47% des personnes qui gagnent plus de 3000 euros par an ont un découvert au moins une fois par an. Le comparateur fait le même constat cette année: “Les jeunes de 18 à 34 ans et les personnes ayant un revenu inférieur à 1500 euros par mois restent les plus touchés”, explique sa directrice générale, Laure Prenat à Parisien. Ces derniers ont été particulièrement touchés par la crise économique provoquée par l’épidémie de coronavirus.

Environ 250 euros de frais par an

Être dans le rouge a un prix, et les frais bancaires de découvert peuvent augmenter rapidement. “Un découvert client chaque mois peut payer 250 euros de frais par an”, Expliquait Laurence Prenat au quotidien local l’année dernière. Il faut en effet compter, en moyenne, 20 à 30 euros de frais par an en agios (frais de découvert) auxquels s’ajoutent en moyenne 72,50 euros de frais de forçage (frais de dépassement bancaire) si le découvert est dépassé. Il faut également compter le coût de la commission d’intervention (8 euros) pour chaque découvert, ainsi que les newsletters adressées aux clients pour “Compte de débit non autorisé”, environ 10 euros par courrier, dans 76% des banques.

READ  OpenGate cède sa division lucarnes en France

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer