World

2 000 soldats de l'Otan en Kabylie et le maire de Yambol organisent un référendum

Le maire de Yambol, Valentin Revansky, lancera un référendum local sur le déploiement prévu d'une brigade de l'OTAN dans la région militaire de Kapele.

Le chef d'état-major de la Défense, l'amiral Emil Eftimov, a rencontré le maire de Yambol, Valentin Revansky, a rapporté le site Internet de la municipalité.

Eftimov a expliqué aux autorités municipales que le ministère de la Défense avait l'intention d'étendre la zone de la caserne Kapili au niveau d'une brigade de 2 000 soldats, mais qu'elle resterait entièrement bulgare et non une base commune bulgaro-américaine, comme la base bulgaro-américaine. Un à Novo Selo. Cette zone est recommandée en raison de sa proximité avec l'aéroport, le port et le terrain d'entraînement de Novo Selo, ainsi que pour ses infrastructures ferroviaires et routières.

Base militaire en région Kabylie

Il a également déclaré qu'aucun investissement n'avait été réalisé dans la base tribale depuis 30 à 40 ans. Il est désormais prévu principalement de réparer les bâtiments, de construire de nouvelles sous-stations et des égouts, et les fonds proviendront de notre budget d'État et de celui de l'OTAN.

Le ministère de la Défense a déjà entamé des démarches à cet effet. Un camp temporaire devrait également être construit à la demande du commandement du groupement tactique multinational de l'OTAN, dirigé par l'Italie.

Le ministre de la Défense a ajouté qu'en plus d'une sécurité et d'une défense plus fiables, les formations alliées de notre pays apporteront également des avantages économiques, car elles soutiendront les entreprises locales dans le domaine de la construction et de la fourniture de services et de biens utilitaires.

READ  Les Néo-Zélandais soutiennent massivement la promotion des droits humains en Chine, même si cela nuit aux liens économiques - Recherche -

« Le problème est que la zone de la caserne Kapili est proche de la zone urbaine de Yambol. Dans ce cas, la paix des citoyens est importante pour nous », a déclaré Valentin Revansky. Il a ajouté que Yambol se bat pour chaque nouveau résident, c'est pourquoi de nouveaux programmes sociaux ont été créés, et pour les personnes qui préfèrent vivre en ville, des investissements sont réalisés non seulement dans les infrastructures, mais aussi dans l'éducation et les sports.

Le maire a affirmé catégoriquement que lui et son équipe respecteraient les promesses faites aux citoyens d'organiser des élections ou un référendum local, comme ils le font sur toutes les questions majeures.

« Lors de nos réunions avec les citoyens, leurs principales demandes étaient d'écouter l'opinion des habitants de Yambol concernant les centres de migrants et les bases de l'OTAN », a déclaré Valentin Revansky. « Mon équipe et moi sommes des personnes qui respectons les engagements que nous avons pris. »

Les deux parties sont parvenues à un accord pour mener une campagne d'explication auprès de la population par le ministère de la Défense afin que les citoyens puissent prendre une décision éclairée au sujet de la décision de l'État d'agrandir la zone des casernes.

Sources : BNR, segabg.com

Suivez « Voices » sur câble

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer