Tech

Voiture de sécurité en raison de fortes pluies tombées juste avant la mi-course (regarder la diffusion en direct)

Le grand duel en tête du classement des 24 Heures du Mans entre la Toyota n°8 et la Porsche n°6 a été temporairement interrompu par la direction de course, qui a choisi de faire intervenir la voiture de sécurité peu avant la mi-course en raison de fortes pluies. . Cela a touché la piste. En raison de l'eau sur la piste et des conditions nocturnes, la visibilité était très faible et la décision de la voiture de sécurité était pleinement justifiée.

Zidane a pris le départ des 24 Heures du Mans

Les choses les plus intéressantes de la 92e édition des 24 Heures du Mans :Commence – Un départ parfait pour la Porsche n°6 puisque la Ferrari n°50 gagne deux places devant la Ferrari n°51 et la Cadillac n°3.

23h58 – L'avance de Nicklas Nielsen dans la Ferrari n°50 s'est maintenue au milieu du premier tour, lorsque le Danois a devancé la Porsche n°6 à l'arrêt d'Indianapolis.

23h56 – La Ferrari n°51 s'est hissée à la troisième place après que Giovinazzi ait dépassé Bourdais dans la Cadillac n°3 à l'approche du premier virage de la ligne droite de Mulsanne au deuxième tour.

23h47 – La Ferrari n°51 arrive en deuxième position après l'attaque réussie de Giovinazzi sur Lawrence Vanthoor dans le deuxième virage sur la ligne Mulsanne.

23h41 – Un tête-à-queue et un léger coup de mur au bout des aces pour Marco Wittmann et la BMW n°15, la voiture continue après un retard de près de 30 secondes.

23h34 – Les leaders ont commencé à se heurter à la circulation dès le huitième tour de course et il n'y a eu quasiment aucun incident majeur entre les deux Ferrari de tête et les voitures LMGT3 en compétition pour la position en piste lors de l'arrêt au stand du deuxième virage. Heureusement, tout s'est bien passé et toutes les voitures ont continué à participer.

23h16 – La Porsche n°6 s'est imposée grâce au meilleur travail effectué par les mécaniciens de l'équipe allemande lors des premiers arrêts. La Ferrari n°50 est restée deuxième devant la Cadillac n°3, et la Ferrari n°51 a chuté à la cinquième place derrière la Toyota n°8 après que Giovinazzi ait écopé de la pénalité de 10 secondes infligée à l'équipage après la première séance de qualification de mercredi.

23h07 – Nielsen a repris la tête après une bien meilleure accélération à la sortie du deuxième virage qui n'a laissé aucune chance à Vanthoor avant de s'arrêter au virage de Mulsanne.

23h00 – La Ferrari n°50 était en tête après la première heure de course, devant de peu la Porsche n°6, la Ferrari n°51, la Cadillac n°3, la Toyota n°8 et l'Alpine n°35, qui n'était qu'à 3,6 secondes. le meneur. . Cependant, la Ferrari n°50 s'est vu infliger une pénalité de 10 secondes lors de son deuxième arrêt aux stands pour son retour dangereux dans la voie des stands lors du premier stand.

En LMP2, le leader était la #9 Proton Competition, qui a couru 6,1 devant la Panis Racing #65 et la United Autosport #22. En LMGT3, la leader était la McLaren #70 d'Inspiration Racing, et la deuxième place avec 2,0 tours est revenue à la Proton Competition. Ford n°77. Les trois premiers ont été complétés par la Ferrari JMW n°66.

22h30 – La Ferrari n°51 devance la Toyota n°8 et la Ferrari n°50 après le deuxième stand, et André Lotterer remplace Laurence Vanthoor au volant de la Porsche n°6, sous la pluie très proche de la piste du Sart.

READ  Un employé d'Apple a refusé lors du livre de 2016, décrivant la femme comme `` faible et vulnérable ''.

22h23 – La piste a été officiellement déclarée mouillée, permettant aux équipes de passer aux pneus pluie. La pluie a commencé et a frappé les virages Porsche en premier à la fin du tour.

22h21 – La Toyota n°8 s'est arrêtée de la deuxième place en pneus pluie. La Cadillac n°3 a fait la même chose. Les Ferrari n°51, n°50 et AF Corse n°83 restent en piste dans le trio de tête sur les photos.

22h17 – La Ferrari n°51 est également passée aux pneus pluie, à un tour de la Toyota n°8 et la Cadillac n°3 a été remplacée par James Calado. La pluie recouvrait une plus grande partie de la piste et, dans la ligne droite de Mulsanne, le rideau d'eau se levait déjà. La Ferrari n°50, la Porsche n°6 et la Ferrari AF Corse n°83 étaient toujours en piste en slicks.

22h14 – La Porsche n°6 prend la tête et passe immédiatement en pneus pluie, les deux Ferrari continuant devant. Robert Kubica prend la tête derrière la Ferrari AF Corse n°83.

22h05 – La pluie s'est arrêtée, la piste a commencé à sécher et les pilotes chaussées de pneus slicks ont commencé à réaliser des temps environ 10 secondes par tour meilleurs que ceux qui sont passés aux pneus slicks.

22h00 – Nielsen a repris la première place à Kubica, la Porsche Jotta n°12, qui a terminé troisième, à plus de 27 secondes du leader. Tous ceux qui se sont arrêtés pour les pneus pluie sont revenus en slicks.

21h00 – La voiture privée AF Corse n°83 mène la course avec plus de 33 secondes d'avance sur la Porsche n°5 et la Ferrari n°50. Le gros écart s'est creusé au début de la troisième heure, alors que la piste connaissait des zones de ralentissement à temps pour les arrêts aux stands en raison de deux chutes distinctes.

Thomas Flohr de la Ferrari n°54 AF Corse de LMGT3 a d'abord laissé tomber sa voiture à la chicane Dunlop et s'est retiré de la course. Peu de temps après, Robin Frijns de la BMW n°20 part en tête-à-queue dans les Ford Chicanes et s'arrête au stand, mais continue la course.

En LMP2 juste avant la troisième heure, Clément Novalac menait le vainqueur n°34 d'Inter Europol l'an dernier après avoir dépassé Ryan Cullen de Vector Sport dans la ligne droite de Mulsanne. La troisième place est revenue à Ritomo Miyata sur la Kool Racing #37, à près d'une minute du leader.

La course en LMGT3 a été favorable à la Porsche Mantei n°91 qui, malgré la pluie et les zones lentes, a pris 56,5 secondes d'avance sur la BMW WRT n°46. Seulement la troisième place

20h00 – A la fin de la quatrième heure, la Ferrari n°83 d'AF Corse continue son avance, et Robert Schwartzman prend l'avantage sur Miguel Molina, qui reprend le volant de la Ferrari n°50 après l'arrêt complet de la Ferrari n°50, avec le conducteur et les pneus ont changé. L'écart entre les deux voitures de tête était d'un peu plus de 40 secondes après 63 tours. La troisième place est revenue à Matt Campbell dans la Porsche n°5.

En LMP2, drame pour le leader d'Inter Europol n°34, qui a manqué de pneu avant gauche et a été contraint d'effectuer un arrêt supplémentaire imprévu. Vector Sport #10 prend donc la tête devant Cool Racing #37 et United Autosport #22.

READ  Robust Intelligence et MongoDB s'associent pour sécuriser l'IA générative et les données d'entreprise

La BMW WRT n°46, désormais pilotée par Valentino Rossi, prend la tête de la catégorie LMGT3 devant la Ferrari JMW n°66 et la Porsche Mantei n°91.

19h00 – La troisième place revient à la Porsche n°5 pilotée par Matt Campbell, qui pointe à 25 secondes du leader. Toyota mène la voiture n°8 avec Brendan Hartley quatrième, à 48 secondes du rythme.

En LMP2, Vector Sport (n°10) reste en tête avec Stéphane Richelmy, qui compte un peu plus de 5 secondes d'avance sur le prototype Kool Racing n°37 de Lorenzo Floxa. Nolan Siegel au volant de la voiture n°22 de United Autosports est troisième à un tour de la fin, mais avec les arrêts aux stands ultérieurs, les écarts de classe se resserreront à nouveau.

Peu avant la fin des 5 premières heures de course, une Alpine Hypercar a été éliminée – Ferdinand Habsburg s'est arrêté au virage d'Arnage en raison d'un moteur endommagé et est sorti de la voiture.


La relation de la famille royale bulgare avec un participant aux 24 Heures du Mans

17h25 – Voiture de sécurité ! Pour la première fois, la course a été neutralisée par des voitures de sécurité. Cela s'est produit après que le leader Robert Kubica a pris contact avec Dries Vanthoor dans la BMW n°15 à l'approche du virage de Mulsanne alors que le duo bouclait le tour sur le pilote LMGT3. Ce contact a envoyé Vanthoor dans les barrières et a éliminé la BMW n°15 de la course. A cause des garde-corps brisés, la course a dû être neutralisée.

Auparavant, il avait plu à Sart et plusieurs pilotes s'étaient arrêtés pour chausser des pneus tendres, mais comme auparavant, la pluie a été très courte. Lors de l'événement, les voitures d'usine Ferrari n°50 et 51 se sont retrouvées avec des slicks, ce qui semblait au départ être une mauvaise décision, mais le séchage rapide de la piste a sauvé la Scuderia. Au total, 12 voitures se trouvaient encore dans le tour de tête.

En LMP2, le leader est Malte Jakobsen sur la Cool Racing #37, devant Bijoy Garg sur la United Autosport #22 et Kevin Simpson sur la Nielsen Racing #24. Les trois voitures étaient regroupées derrière une voiture de sécurité. Dans cette catégorie, seuls les sept premiers étaient dans les tours des pilotes.

En LMGT3, Joel Sturm dans la Porsche Manti n°92 est deuxième, Ahmed Al Harti dans la BMW WRT n°46 est deuxième et Jack Hawksworth dans la Lexus Akodis ASP n°87 complète le trio de tête. Au total, 13 voitures en LMGT3 étaient encore dans le tour de tête.

Le nombre total de voitures abandonnées à ce stade de la course était de quatre : la Fiesta Ferrari n°56, l'Alpine n°35, l'Alpine n°36 et la BMW Two Alpine n°15 ont quitté la course avec des dommages et des dégâts. deux autres avec des accidents sur la piste.

16h35 – En plus des accidents et du nettoyage de la piste, les commissaires ont également dû faire face à un chien qui est entré en piste directement sur la Mulsanne pendant la voiture de sécurité.

15h50 – Redémarrez ! Après 90 minutes de piste, la voiture de sécurité est revenue et la course a repris. La Ferrari n°83 en tête, la Toyota n°8 n°3 et la Ferrari n°50 n°4 se sont toutes arrêtées immédiatement pour chausser des pneus pluie alors que la pluie tombait. Seules la Porsche n°5, la Cadillac n°311 et la Porsche Hypercar n°4 sont restées en piste.

READ  Les géants mondiaux ont signé un contrat d'une valeur de 1,1 milliard de dollars

15h42 – Frederik Makowiecki, pilote de la Porsche n°5, est resté en piste, mais avant la fin du deuxième tour après le redémarrage, il a été dépassé et dépassé par Kubica dans la Ferrari n°83 pour la pole position. La Cadillac n°311 a également commencé à chuter au classement, et la Porsche n°4 avait de toute façon un tour de retard. Makoike est une fois de plus resté sur la bonne voie avec les photos.

15h38 – Le leader écopait d'une pénalité d'arrêt de 30 secondes pour l'incident avec Dries Vanthoor, obligeant la voiture de sécurité à sortir.

15h30 – Kubica est venu tirer le penalty et Ryo Hirakawa a pris la tête dans la Toyota n°8. Les Japonais ont 28 secondes d'avance sur Lawrence Vanthoor dans la Porsche n°6. Kubica est revenu en piste à la sixième place, derrière Hirakawa, Vanthoor et. Nyck de Vries (Toyota n°7), Antonio Fuoco (Ferrari n°50) et Alex Lynn (Cadillac n°2), à 58 secondes de la première place.

15h18 – La BMW WRT n°46 de Valentino Rossi a été éliminée de la course après une erreur d'Ahmed Al-Harty, qui a laissé tomber la voiture dans des conditions très difficiles au début du tour et a heurté le mur, crevant le radiateur.

13h00 – Après le chaos du début de la course, la course s'est calmée et en tête, la Porsche n°6 a dépassé la Toyota n°8, l'écart entre les deux voitures restant un peu moins de 14 secondes après 11 heures. Troisième au classement, la Toyota n°7 était à 1:13 minutes de la Porsche n°6.

En LMP2, la #183 AF Corse mène avec un demi-tour d'avance sur la #22 de United Autosport. Le trio complète la #10 Vector Sport, qui pointe à 22 secondes de la #22, en LMGT3, la McLaren #59 de United Autosport est en tête. devancer la Porsche Mantei n°92 et la Lexus ASP Akodis n°87, les trois voitures étant assemblées en moins de 30 secondes.

12h15 – Voiture de sécurité ! Peu après le départ de la 12ème heure de course, la forte pluie promise par les prévisionnistes a commencé à tomber sur la piste. Cette fois, les équipes étaient totalement unanimes et dès les premiers largages tout le monde faisait un arrêt complet au stand à la recherche de pneus pluie. Mais en raison de pluies de plus en plus fortes, le directeur du tour a choisi de neutraliser la course avec une voiture de sécurité.

Les leaders de la Toyota n°8 sont entrés dans la zone des stands immédiatement après que la voiture de sécurité a annoncé que leurs pneus avaient été remplacés par des pneus tendres neufs. Un tour plus tard, la Porsche n°6 s'arrête également, mais uniquement pour faire le plein, sans changer de pneumatiques. Les 11 premières voitures d’Hypercar sont à un tour du milieu.

En LMP2, la AF Corse #183 mène la danse devant la Cool Racing #37 et l'Inter Europol #34. Les six premières places de cette catégorie étaient dans le giron du leader. La LMGT3 compte également 11 voitures dans le tour de tête, emmenées par la Porsche Mantei n°92, la Porsche Mantei n°91 et la McLaren United Autosport n°59.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer