Tech

Voir les photos : NPR

Pêcheur naviguant avec son fils au bras. Ils vivent dans un village de la péninsule de Willaumez sur l’île de Nouvelle-Bretagne, à Kimbe Bay, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Pêcheur naviguant avec son fils au bras. Ils vivent dans un village de la péninsule de Willaumez sur l’île de Nouvelle-Bretagne, à Kimbe Bay, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

David Dobellet

La surface de l’océan est la ligne la plus fine entre deux mondes – un « plus fin moléculaire » – appelé par le photographe sous-marin David Dobellet. Ci-dessous se trouve ce que Jacques Cousteau a appelé le « monde silencieux », un monde étrange comme l’espace avec des galaxies de poissons et de coraux changeant de façon surprenante comme une explosion de supernova. Au-dessus se trouve le monde des habitations humaines avec le grondement des voitures, des usines et des flottes de pêche, tous menaçant le monde d’en bas.

Marié un doublet de ces mondes dans Deux mondes : au-dessus et au-dessous de la mer (Phaidon) à paraître le 3 novembre. Les images, relatives à ces deux « mondes », sont une passion toute particulière faite au cours des 50 ans de photographie sous-marine pour National Geographic. Nous avons parlé avec Doubilet au téléphone. L’interview a été éditée et condensée pour plus de clarté.

Les méduses à crinière de lion dérivent dans les baies peu profondes du détroit de la baie de Bonn, dans le parc national du Gros-Morne, à Terre-Neuve, Canada. C’est l’une des plus grandes espèces de méduses et vit dans les eaux froides. Leur morsure provoque une sensation de brûlure mais est rarement mortelle.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Les méduses à crinière de lion dérivent dans les baies peu profondes du détroit de la baie de Bonn, dans le parc national du Gros-Morne, à Terre-Neuve, Canada. C’est l’une des plus grandes espèces de méduses et vit dans les eaux froides. Leur morsure provoque une sensation de brûlure mais est rarement mortelle.

David Dobellet

Conseil à Jacques Cousteau qui vous a inspiré : « La civilisation s’est évanouie avec un dernier salut », écrit-il sur le passage de la cacophonie du monde d’en haut au silence d’en bas. Mais vous avez également apporté votre propre expérience aux mondes de l’air et de l’eau à un jeune âge. Tu avais 8 ans quand tu as demandé à tes parents un masque et des palmes…

READ  Avis : Après 75 ans, le meilleur reste à venir à l'hôpital français de Slough

J’avais fait un plan audacieux pour naviguer autour de la jetée de l’Ocean Beach Club sur la côte du New Jersey. Pendant que j’étais là-bas, un sauveteur m’a vu crier. J’ai coulé jusqu’à ce que je puisse le voir, mais pas l’entendre, et j’ai découvert que je pouvais être dans deux mondes à la fois. Je pouvais le voir rougir, siffler, et je pouvais regarder ce monde plein de lumières vertes et voir les vagabonds admirer mes nouvelles nageoires. C’était un monde dans lequel j’étais non seulement heureux, mais aussi très à l’aise. C’était tout moi.

Le livre de David Doublett Deux mondes : au-dessus et au-dessous de la mer.

Phaédon


Masquer la légende

Commutateur de légende

Phaédon

Le livre de David Doublett Deux mondes : au-dessus et au-dessous de la mer.

Phaédon

C’était un premier pas sur la route de ce qu’elle appelle « le pur plaisir de prendre des photos sous l’eau ». Parlez du rôle que joue la technologie dans la création de ces images superposées/sous-jacentes.

Rendu possible par l’invention d’un boîtier de caméra sous-marine appelé OceanEye par National Geographic Le photographe Bates Littlehills. j’ai commencé à faire ça [above/below the sea] Des images dans chaque tâche. J’ai réalisé que je pouvais créer une fenêtre sur la mer, un moyen d’inviter les gens à travers un portail dans un monde hors de leur vue.

Des nuages ​​spectaculaires surplombent les raies du sud alors qu’elles survolent les eaux de Grand Cayman dans le North Sound.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Des nuages ​​spectaculaires surplombent les raies du sud alors qu’elles survolent les eaux de Grand Cayman dans le North Sound.

David Dobellet

L’une de vos photos moitié-moitié mémorables a été prise aux îles Caïmans : les raies pastenagues ci-dessous ; nuages ​​au-dessus.

Vous voulez voir la puissance de l’image ? lorsque National Geographic L’histoire a couru et tout le monde est allé aux îles Caïmans pour voir des raies pastenagues. Aujourd’hui, des milliers de personnes débarquent des bateaux de croisière chaque jour [before COVID, at least] Pour rencontrer les gentils ambassadeurs de l’océan et rentrer à la maison, réfléchir et parler d’eux.

READ  iPhone : FaceID et TouchID peuvent désormais déverrouiller les onglets de navigation privée dans Google Chrome : Rapport

Récifs coralliens de la baie de Tumon, Guam, 2005.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Récifs coralliens de la baie de Tumon, Guam, 2005.

David Dobellet

Avec un demi-siècle de photographie sous-marine et plus de 77 histoires sous votre ceinture, vous avez eu une opportunité sans précédent de comparer alors avec maintenant. Pensez à la Grande Barrière de Corail. Quels changements avez-vous constatés ?

Nous avons fait l’histoire de la Grande Barrière de Corail en 2001, puis une autre histoire en 2009. Les récifs coralliens sont la gloire de la planète. C’est l’environnement le plus dynamique et visuellement diversifié au monde. Je pense toujours au corail comme à une géométrie en apesanteur si l’architecte n’a pas à se soucier de la gravité. L’un des meilleurs exemples était le Récif d’Opale au large de Port Douglas [Australia] L’un des endroits où mes bateaux de plongée en apnée sont allés. C’était comme un rêve. À notre retour en 2018, cette partie du récif a été détruite. Nous avons fait ces photos de 2009 avec la même équipe, donc nous savions que nous étions exactement au même endroit – un récif vieux de 5 000 ans est mort en huit ou neuf ans !

Récifs coralliens dans la baie de Tumon, Guam, 2017. Ces constructions sous-marines sont comme « une architecture en apesanteur si l’architecte n’a pas à se soucier de la gravité », explique Doublett.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Récifs coralliens dans la baie de Tumon, Guam, 2017. Ces constructions sous-marines sont comme « une architecture en apesanteur si l’architecte n’a pas à se soucier de la gravité », explique Doublett.

David Dobellet

Le changement climatique frappe à nouveau. Expliquez comment cela affecte les récifs coralliens.

Si vous voulez savoir à quoi ressemble le changement climatique, regardez les récifs coralliens. Les récifs coralliens sont les thermomètres du monde. Lorsque la température de l’eau atteint plus de 89 degrés et se répète à plusieurs reprises, les algues qui vivent à l’intérieur et nourrissent les coraux – un type de photosynthèse sous-marine – sont expulsées. Les coraux deviennent blancs, un processus connu sous le nom de blanchiment. Les récifs deviennent du corail. Mais l’océan a de l’élasticité. Des scientifiques comme Peter Harrison en Australie travaillent sur des moyens de réensemencer et de recréer les coraux.

READ  L'Acura NSX Vs Mazda RX-7 Drag Race est l'épreuve de force ultime des années 90

Alors tout n’est pas perdu ?

Il y a toujours de l’espoir. Nous pouvons changer. On peut améliorer les choses. En janvier 2020, 80% des eaux des Palaos sont protégées – une nation insulaire qui préserve ses récifs pour les générations futures. En 2011, les Bahamas sont devenues un sanctuaire pour les requins, illustrant qu’un animal vivant a plus de valeur qu’un mort.

Manchots papous et à jugulaire – deux espèces étroitement apparentées en tant que forts nageurs sous-marins – sur une banquise près de l’île Danko, en Antarctique.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Manchots papous et à jugulaire – deux espèces étroitement apparentées en tant que forts nageurs sous-marins – sur une banquise près de l’île Danko, en Antarctique.

David Dobellet

Bien que vous soyez souvent associé aux photos prises dans les eaux tropicales, le livre comprend de superbes photos d’icebergs.

Je suis arrivé tard sur la glace. L’iceberg est une métaphore des océans. Il y a peu de choses que nous pouvons voir et comprendre et le reste est hors de vue. Vous parlez aussi du changement climatique. À mesure que les glaciers fondent, de plus en plus d’icebergs sont produits.

Récifs coralliens du Passage Sud de l’atoll de Vakarava en Polynésie française.

David Dobellet


Masquer la légende

Commutateur de légende

David Dobellet

Récifs coralliens du Passage Sud de l’atoll de Vakarava en Polynésie française.

David Dobellet

Les photographes d’histoire naturelle comme vous ont été décrits comme des reporters de première ligne dans le monde.

La plus grande histoire sur terre est la terre elle-même. Tout ce que nous avons. Il n’y a pas de plan B.

Cathy Newman est une ancienne rédactrice en chef National Geographic dont l’œuvre est parue dans L’économisteEt Le journal de Wall Street Et Science. Suivez-la sur Twitter Fiable.

Cette pièce a été éditée et produite par Zirha Rodriguez. Suivez-la sur Instagram Tweet intégré.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer