entertainment

Violetto Jet voit rouge! I PARIS TURF

Jet violet

Les trotteurs nous rencontrent à l’hippodrome de Paris-Vincennes en ce premier jour de la semaine. Quatorze éléments de 6 à 10 ans, n’ayant pas gagné 460 000 euros, s’affronteront sur le parcours de 2 700 mètres de la piste principale. Parfois intermittent, Violetto Jet a mieux couru que son dernier classement ne l’indique. S’il répète, et avec l’aide d’une course claire, il peut gagner.

Au lendemain du Prix de Bretagne, les trotteurs seront à nouveau à l’honneur sur les cendres de Paris-Vincennes. Si l’on descend plusieurs niveaux, le Quinté + traditionnel du jour, le Prix de Montignac-Charente, vaut toujours le détour. Cheval de classe, Jet violet (4- F. Nivard) est parfois incohérent dans ses résultats mais a la taille d’un tel événement dans une bonne journée. Enfin, à l’occasion du Prix du Languedoc (Groupe III), pour son retour au temple du trot, ce pensionnaire de Philippe Billard n’a pas connu de course à son goût mais n’était nullement indigne d’obtenir un méritoire 5e carré. Il est capable de montrer des progrès dans ce domaine et mérite le plus grand respect, comme le souligne son mentor: «Le parcours n’était pas à son avantage pour son retour à Vincennes il n’y a pas longtemps. Dans ces conditions, il ne méritait pas la cinquième place. Il semble s’être bien remis de ses efforts. C’est une bonne course parmi ses engagements. Il a une première chance à ce niveau. J’espère le voir à son avantage. “

Le fils d’Above tentera de se venger du scandinave Milliondollarrhyme (13- E. Raffin), brillant vainqueur, le 14 novembre, pour ses débuts en France. Dans la foulée, ce hongre de 6 ans trouve d’excellentes conditions de course. Il garde la confiance d’Eric Raffin et devrait tout de même répondre, même s’il restera chaussé cette fois-ci … Situé au plafond des gains, Juni unique (14- M. Abrivard) revient dans les cendres de Paris-Vincennes avec des ambitions justifiées, d’autant plus qu’il évoluera pieds nus et sera associé à Matthieu Abrivard. Résident de Charles Cuiller, Elvis du Vallon (2- D. Thomain) a tardé à pouvoir s’exprimer, enfin, avant de laisser une impression favorable (6e): «Il a eu des problèmes de circulation ces derniers temps avant de bien finir. Auparavant, à Argentan, il avait tracé une bonne ligne droite pour prendre la deuxième place. Il est revenu aussi sinon mieux que l’an dernier à cette époque. Nous avons hésité à le présenter dans le Prix de Bretagne mais l’opposition était trop forte. Lundi, il a de très bonnes chances. ” Rarement aligné sans ses quatre fers, Cash du Rib (5- J.-L. Cl. Dersoir), qui réalise déjà des performances amusantes avec ses «chaussures», ne doit pas être négligé. Excellent finisseur, Rêve de Lasserie (7- R. Derieux), de retour d’Italie, complétera notre sélection avec le «Bazire», Calina (1- J.-M. Bazire), qui a déçu plusieurs fois ces derniers temps, et Dostoïevski (6- N. Bazire), en plein dans sa catégorie.

READ  La reine Elizabeth bientôt vaccinée contre Covid-19

Mon choix: 4-13-14-2-5-7-1-6

Citations des entraîneurs collectées par TIP Agency.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer