sport

Verstappen remporte le deuxième titre consécutif des pilotes avec la victoire du Japon

SUZUKA, Japon (AP) – Le pilote Red Bull Max Verstappen a décroché son deuxième titre consécutif de pilote de Formule 1 en remportant le Grand Prix du Japon sous la pluie à Suzuka dimanche.

Verstappen a dominé toute la saison et a remporté le titre avec quatre courses restantes.

Le Néerlandais de la pole n’a commencé à pleuvoir que jusqu’à ce que la course s’arrête après deux tours alors que plusieurs voitures se sont écrasées. Il a repris deux heures plus tard avec 28 des 53 tours bouclés et Verstappen en tête tout le long.

Il a été suivi par son coéquipier Sergio Perez en deuxième position et le pilote Ferrari Charles Leclerc. Ils étaient les seuls pilotes à pouvoir battre Verstappen pour le titre.

Verstappen a désormais une avance indomptable avec 366 points. Perez en a 253 et Leclerc en a 252.

Verstappen ne savait pas initialement qu’il avait remporté le titre de la saison après la course raccourcie, pensant qu’il ne recevrait pas les 25 points complets pour une victoire. Mais peu de temps après, l’instance dirigeante de la FIA – la F1 – a attribué tous les points.

Il s’est excusé auprès du public sur le circuit du système de sonorisation immédiatement après la course.

« De toute évidence, le championnat n’est pas venu cette fois-ci », a-t-il déclaré.

Quelques secondes plus tard, la couverture télévisée l’a déclaré héros.

Au départ, Verstappen a fait un dépassement risqué après un départ lent mais plusieurs voitures qui ont reculé ont de nouveau perdu le contrôle, dont Carlos Sainz de Ferrari, qui a sprinté et est descendu.

READ  Lambert choque les "grands hommes" en ouverture du Tour de France

Les organisateurs ont suspendu la course après deux manches. Pierre Gasly d’AlphaTaura s’est plaint par radio d’avoir dépassé un véhicule de secours autorisé à entrer sur la piste peu de temps après l’apparition de la voiture de sécurité. Cet incident est apparemment survenu au moment où le drapeau rouge a été levé pour la course.

C’est une question sensible au Japon. En 2014, le pilote français Jules Bianchi s’est écrasé sur la piste avec un véhicule de secours. Il a été placé dans un coma artificiel et est décédé neuf mois plus tard.

Après un retard de deux heures, la course a repris et Verstappen n’a jamais regardé en arrière, menant le reste du chemin.

___

Plus d’AP Motorsports : https://apnews.com/hub/auto-racing et https://twitter.com/AP_Sports

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer