Top News

Verstappen a remporté le Grand Prix du Canada pour resserrer son emprise sur la course au titre

émis en :

MONTRÉAL (AFP) – Le champion du monde Max Verstappen a consolidé son avance dans la course de Formule 1 de cette année dimanche lorsqu’il a conduit sa Red Bull vers une victoire palpitante lors du Grand Prix du Canada très disputé.

Le Néerlandais de 24 ans a dominé une course tactique depuis la première place avec trois tacles en voiture de sécurité et a résisté à une intense pression tardive de Carlos Sainz de Ferrari pour gagner par moins d’une seconde.

Le septuple champion du monde Lewis Hamilton, qui a déclaré sa voiture « infaillible » vendredi, est revenu à la troisième place de Mercedes pour arracher son deuxième podium dans une saison difficile devant son coéquipier George Russell à la quatrième place.

Il s’agit de la première victoire canadienne de Verstappen à son 150e départ en carrière, sa sixième cette année et la 26e de sa carrière, puisqu’il l’a relevé de 46 points sur ses rivaux au championnat.

« Je donnais tout », a déclaré Verstappen. « Mais Carlos l’était. Il poussait, chargeait, poussait, chargeait. Naturellement, c’est plus facile d’expédier avec DRS ! Je me suis bien amusé aujourd’hui. »

« Nous étions de plus en plus rapides dans toutes les courses, mais il est difficile de passer le virage ici, a déclaré Sainz. Je suis particulièrement satisfait de la vitesse de course et de la pression que nous avons mise sur Max. »

Hamilton, sept fois détenteur d’un record à Montréal, a applaudi la foule – une portion de 338 000 spectateurs le week-end – et a déclaré qu’il était « dépassé d’avoir remporté la troisième place. C’était un gros combat, mais nous n’avons jamais abandonné. J’ai été inspiré par mon équipe. »

READ  Christophe Galtier, sélectionneur de Lille: "Nous n'allons pas nous endormir sur les compliments"

Charles Leclerc de Ferrari, qui a commencé à jouer au fond des filets après une pénalité pour un nouveau moteur, a terminé cinquième, devant Esteban Ocon d’Alpine.

Valtteri Bottas et son coéquipier Alfa Romeo Zhu Guanyu ont ensuite été promus septième et huitième après que Fernando Alonso ait été pénalisé de cinq secondes dans les Alpes pour sa défense contre Bottas.

L’Espagnol a glissé à la neuvième place avec Lance Stroll dixième pour Aston Martin.

Après le déluge de samedi, la course s’est déroulée sur une grille mixte « humide » – avec Leclerc, Perez et plusieurs autres hors de leurs positions de course normales – alors que Verstappen a pris un bon départ depuis sa 15e position pour prendre le contrôle.

Derrière lui, Kevin Magnussen a fait un superbe départ du cinquième pour défier Hamilton, mais le Britannique a résisté et s’est maintenu quatrième alors que le classement s’établissait, et Russell l’a déplacé tôt pour dépasser Mick Schumacher en septième.

« Moteur perdu »

Au troisième tour, Sainz dépasse Alonso, qui n’a pas pu prendre le départ offensif qu’il avait promis, pour prendre la deuxième place et entamer sa poursuite de Verstappen.

Perez a eu la malchance au neuvième tour lorsqu’il a riposté au milieu de terrain après le 13 départ, et Red Bull a perdu son avance dans le virage 13.

« Vous avez perdu le moteur, mec », a-t-il déclaré à l’équipe lorsque la voiture de sécurité virtuelle (VSC) a été déployée et que Verstappen et Hamilton sont immédiatement passés de moyen à dur.

À la poursuite de sa première victoire en Formule 1, Sainz s’est clairement retiré en tête lorsque Verstappen a dépassé Alonso, avec un DRS, pour terminer deuxième au 18e tour.

READ  L'Espagne dit qu'un gazoduc vers la France est possible dans huit à neuf mois

Le deuxième VSC au 20e tour, lorsque Schumacher a abandonné et abandonné dans le virage 13 après son plus haut poste net jamais enregistré en sixième. On dirait que son Haas a eu une panne de courant.

Sainz a également eu du mal à prendre la troisième place devant Hamilton – avec Verstappen de retour devant Alonso, qui n’a pas balancé.

La réticence d’Albin à entrer dans Alonso, qui était toujours sur son support d’origine, a facilement dépassé Hamilton pour la troisième place au 25e tour.

Le double champion est finalement entré après 29 tours et a rejoint huitième derrière Leclerc, qui avait eu du mal sur de vieux pneus pour dépasser Ocon.

Au milieu de la distance, Verstappen avait une avance de 7,5 secondes sur Sainz avec Hamilton troisième, neuf secondes de plus.

Un tour plus tard, Verstappen a effectué son deuxième arrêt, émergeant derrière Hamilton qui s’est de nouveau arrêté au 45e tour, donnant à Russell la troisième, brièvement, avant de revenir également.

Sainz a repris la tête, à 7,5 secondes de Verstappen, avec 20 tours à faire lorsque Yuki Tsunoda a écrasé son Alpha Tauri dans le deuxième virage et qu’une voiture de sécurité complète a été déployée.

Sainz a été l’instigateur, suivi des Alpines et des Bottas, qui ont tous choisi les médias.

Verstappen a repris la tête, mais s’est rapidement heurté à une faute avec l’Espagnol lorsque le travail a repris, après un retard de 10 minutes, avec un dernier tiret au drapeau.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer