World

Une victime de viol de dix ans, l’une des nombreuses femmes, a refusé l’avortement après la décision de la Cour suprême

Une victime de viol âgée de dix ans, qui s’est vu refuser un avortement dans son État américain quelques jours après que l’affaire Roe v. Wade est devenue virale, est devenue l’une des nombreuses filles et femmes contraintes de voyager d’un État à l’autre pour se faire soigner.

Le 24 juin, un La Cour suprême des États-Unis annulée La décision historique de 1973 Roe c. Wade qui a reconnu et légalisé le droit constitutionnel d’une femme à l’avortement dans tout le pays.

En effaçant l’avortement en tant que droit constitutionnel, la décision a rétabli la capacité des États individuels à interdire l’avortement. Près de la moitié des États américains devraient adopter des lois qui restreignent ou interdisent sévèrement le droit à l’avortement.

Quelques heures seulement après la décision, l’Ohio a modifié ses lois pour rendre illégaux les avortements après six semaines – mais de nombreuses femmes ne savent pas qu’elles sont enceintes avant ce délai.

Trois jours après la décision de la Cour suprême, le Dr Caitlin Bernard de l’Indiana a reçu un appel téléphonique d’un collègue qui travaille avec des enfants victimes de maltraitance dans l’Ohio. Le collègue a révélé qu’ils avaient une patiente de 10 ans qui était enceinte de six semaines et trois jours, Expédition Colomb mentionné.

Les législateurs de l’Indiana n’ont cependant pas modifié leur politique en matière d’avortement et l’Assemblée générale de l’Indiana tiendra une session extraordinaire le 25 juillet pour discuter des restrictions à l’avortement. Mais avec le gouverneur de l’Indiana ouvertement pro-vie, beaucoup s’attendent à ce que les avortements soient considérablement restreints dans l’État d’ici quelques semaines.

READ  Coronavirus Covid 19: le ministre de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazard, met en garde contre les «embrassements et les câlins» dans les maisons pendant le verrouillage

Mais pour l’instant, la procédure est toujours légale, donc la fille a été envoyée en Indiana pour un avortement.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer